logoIC
Yaoundé - 25 février 2020 -
Entreprises

Exclu de la short-list, Bolloré saisit la justice pour tenter de se repositionner sur le terminal à conteneurs du port de Douala, au Cameroun

Exclu de la short-list, Bolloré saisit la justice pour tenter de se repositionner sur le terminal à conteneurs du port de Douala, au Cameroun

(Investir au Cameroun) - Le consortium Bolloré-APMT vient de saisir le tribunal administratif de Douala, dans la capitale camerounaise, apprend-on de bonnes sources. Cette procédure vise à obtenir des explications sur sa non-sélection dans le processus devant conduire à la désignation du nouveau concessionnaire du terminal à conteneurs du port de Douala.

En cas d’explications non satisfaisantes, soutient une source autorisée au sein du consortium, le couple Bolloré-APMT poursuivra sa revendication par une requête visant à obtenir une prorogation de la date de proclamation des résultats de l’appel d’offres prévue ce mois de juin 2019. Le consortium n’exclut pas la possibilité de demander à la justice une annulation pure et simple de toute la procédure.

Le 8 janvier 2019, après un an d’attente, Cyrus Ngo’o, le directeur général du Port autonome de Douala (PAD), l’entreprise publique qui gère la plateforme portuaire de la capitale économique, a rendu publique la liste des entreprises préqualifiées, en vue de la concession du terminal à conteneurs du port de Douala. Ce terminal est opéré depuis 2005 par Douala International Terminal (DIT), entreprise contrôlée par le consortium Bolloré-APM Terminals.

Arbitrages

Cinq entreprises sont short-listées. Il s’agit de CMA Terminals, basé à Marseille en France ; de la société émiratie Dubaï Port World ; de Hutchison Port Investments Ltd, entreprise immatriculée aux Iles Caïmans ; du Saoudien Red Sea Gateway Terminal ; et de Terminal Investment Ltd, une société basée à Genève en Suisse.

Le couple Bolloré-APM Terminals, dont le contrat de concession du terminal à conteneurs du port de Douala arrive à expiration en décembre 2019, est ainsi exclu de la suite de la compétition, bien qu’ayant postulé pour un renouvellement de son bail.

Selon nos sources, cette dernière liste d’entreprises est la résultante des arbitrages effectués à divers niveaux de la hiérarchie gouvernementale, après les travaux préalables de dépouillement effectués par les responsables du Port autonome de Douala. Lesquels travaux, soulignent nos sources, avaient abouti à l’élaboration d’une première short-list de quatre entreprises, parmi lesquelles DIT (Bolloré-APM Terminals), Hutchison Port Holdings (HPH), Port of Singapore Authority (PSA International) et Dubaï Ports World (Dp-World).

Finalement, la liste initiale a été rallongée, puisqu’elle compte désormais cinq entreprises préqualifiées. Bien plus, elle a été remaniée, avec notamment l’exclusion de DIT (Bolloré-APM Terminals) de la suite du processus, de même que la société Port of Singapore Authority (PSA International).

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

20-06-2018 - 04 mastodontes mondiaux des opérations portuaires short-listés pour la concession du terminal à conteneurs du Port de Douala

louis-paul-motaze-enjoint-au-cenadi-de-mettre-fin-aux-faux-salaires-faux-avancements-et-fausses-pensions
Le 21 février 2020 à Yaoundé, la capitale camerounaise, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a procédé à l’installation des responsables...
daniel-ona-ondo-les-pays-de-la-cemac-trainent-un-deficit-alimentaire-d-environ-2000-milliards-de-fcfa-par-an
Le 20 février à Douala, en ouvrant les travaux du Comité régional de l’Origine, qui permet d’identifier les produits pouvant bénéficier de la...
en-2019-le-cameroun-a-pu-mobiliser-643-milliards-de-fcfa-par-emission-de-titres-publics
Les activités du gouvernement camerounais sur le marché des titres publics ont permis de renflouer les caisses de l’État à hauteur de 643 milliards de...
une-strategie-en-gestation-pour-l-implication-des-femmes-dans-la-lutte-contre-la-criminalite-maritime-au-cameroun
Dans les prochaines semaines, le ministère des Transports va élaborer une stratégie pour impliquer les femmes dans la criminalité maritime. C’est le fruit...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev