logoIC
Yaoundé - 20 juillet 2019 -
Entreprises

La SABC, filiale camerounaise du groupe Castel, va distribuer 15 milliards de FCFA à ses actionnaires pour le compte de l’exercice 2018

La SABC, filiale camerounaise du groupe Castel, va distribuer 15 milliards de FCFA à ses actionnaires pour le compte de l’exercice 2018

(Investir au Cameroun) - La Société anonyme des brasseries du Cameroun (SABC) a tenu son assemblée générale (AG) ordinaire le mercredi 15 mai 2019 à Douala. Parmi les résolutions soumises au vote des actionnaires de cette entreprise agroalimentaire, cotée sur l’Euronext Paris, figurait la distribution de 15 milliards FCFA au titre de dividende brut pour le compte de l’exercice 2018.

L’AG a validé à l’unanimité cette résolution. Un geste que le top management cette filiale du groupe français Castel présente comme la récompense de la patience des actionnaires, après les moments difficiles de 2016 et 2017.

Des défis demeurent malgré tout. «Avec la crise anglophone et les problèmes dans l’Extrême-Nord du pays, nous avons des perturbations sur presque 35 % de notre marché. Dans les régions Nord-Ouest, sud-ouest, nos points de distribution évoluent dans des conditions très difficiles et dans notre engagement à rester fort face à ces défis, nous avons opté de ne pas licencier le personnel, mais de redéployer 250 d’entre eux. Nous sommes heureux que ces difficiles arbitrages aient porté le résultat que nous avons aujourd’hui. », confie Emmanuel De Tailly, le directeur général du groupe SABC. 

À son arrivée à la tête de l’entreprise, le nouveau DG s’était fixé pour objectif d’améliorer le niveau de marge nette sur le chiffre d’affaires. À la fin 2018, la SABC a effectivement progressé sur ce point par rapport à 2018, atteignant un ratio de 7,6 %. Un rendement meilleur que les près de 6,4 % de l’année précédente. Son bénéfice net en 2018 s’est chiffré à 25,6 milliards FCFA. Il est en hausse de 17 % comparé aux 21,9 milliards FCFA de 2017. Le top management de l’entreprise explique qu’il pourrait mieux faire dans un contexte d’exploitation amélioré.

Pression fiscale

Une des grosses batailles du groupe réside dans la fiscalité qui lui est appliquée. Le début de l’année 2019 a été le point culminant de cette bataille avec une position gouvernementale différente selon les départements. Au ministère du Commerce, les produits brassicoles sont considérés comme sensibles pour la stabilité sociale au même titre que le riz, le sucre ou encore le poisson. Alors que le ministère des Finances classe les produits des entreprises brassicoles dans la catégorie des consommations de luxe et les applique des taxes à la consommation en constante augmentation.

Dans cette dualité de position au sein de l’administration publique, la pression fiscale pour la SABC est passée de moins de 40 % il y a quatre ans à environ 58,7 % à la fin 2018. Le groupe s’attend donc à une année 2019 difficile. Mais il a foi que les choses devraient se stabiliser. La SABC déclare vouloir s’appuyer sur l’ensemble de nouveaux investissements réalisés et les nouveaux processus de gestion mis en place pour continuer de gagner des positions de marché, notamment sur la vente d’eau.

Idriss Linge

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n87-88: Juillet / Août 2019

Ces multinationales qui réussissent au Cameroun


Le combat d’un Camerounais pour une justice fiscale internationale


Business in Cameroon n77-78: July - August 2019

Discovering multinationals that thrive in Cameroon


Meeting with the Cameroonian who fights for global tax fairness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev