logoIC
Yaoundé - 20 septembre 2019 -
Entreprises

1000 emplois en vue dans un projet de construction d’une usine de production d’appareils électroménagers au port de Kribi

1000 emplois en vue dans un projet de construction d’une usine de production d’appareils électroménagers au port de Kribi

À l’entrée de Mboro, localité qui abrite le port en eau profonde de Kribi, dans la région du Sud du Cameroun, des travaux de terrassement sont en cours sur une superficie de 20 hectares. Sur ce site situé à quelques encablures de l’autoroute Kribi-Lolable, la Société industrielle de construction d’appareils électroménagers et de climatiseurs (Sicamec) va lancer, début 2020, les travaux de construction d’une usine de fabrication et de montage de réfrigérateurs, congélateurs et climatiseurs. Cet investissement est officiellement estimé à 45 milliards de FCFA.

Le 21 août 2019, le PDG de cette entreprise camerounaise, Alkis Bruno Domyou Noubi (photo), a signé avec le directeur général du Port autonome de Kribi (PAK), Patrice Melom, la convention d’établissement de la future usine Sicamec dans la zone industrielle du port en eau profonde de Kribi. « C’est la première fois que nous signons un accord de ce type avec une entreprise entièrement camerounaise », précise Patrice Melom.

En plus d’être la toute première entreprise à capitaux camerounais à obtenir un accord d’établissement dans la zone industrielle du port de Kribi, Sicamec est aussi porteur du projet qui, pour l’heure, aura le plus d’impact en matière de création d’emplois. En effet, grâce à son usine d’une capacité de production de 15 000 unités par mois (5000 climatiseurs, 5000 réfrigérateurs et 5000 congélateurs), cette entreprise entend créer 1000 emplois directs.

La menace qui vient de la brocante

Une fois l’usine construite (elle sera certifiée ISO 9001v2015), ces employés devront travailler d’arrache-pied, 24 heures/24 et 7 jours/7, pour que « les appareils électroménagers made in Cameroon puissent conquérir le marché africain », ambitionne le PDG de Sicamec. Mais, fait remarquer Alkis Bruno Domyou Noubi, « nous n’y parviendrons pas sans un appui institutionnel ».

En effet, selon l’étude du marché relative à ce projet, laquelle a été réalisée par le cabinet JMJ Africa, la consommation des congélateurs et climatiseurs au Cameroun en 2018 est estimée à environ 150 000 unités. Selon les projections, cette consommation nationale devrait atteindre 250 000 unités en 2024. Cependant, révèle l’étude, 62 % de ce marché est contrôlé par les importations des produits de seconde main, communément appelés brocante.

Face à cette réalité, soutient-on chez Sicamec, le projet de construction d’une usine de fabrication et de montage d’équipements électroménagers à Kribi ne pourrait être compétitif que si des mesures de réduction des importations de la brocante sont prises, dans la perspective de la mise en service de l’usine en 2022.

« Nous n’avons pas peur de la concurrence des produits neufs importés. La principale menace pour la viabilité de ce projet reste l’importation des produits de seconde main », dont une bonne partie échappe de surcroît au circuit fiscalo-douanier, affirme un responsable de Sicamec.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

09-08-2019 - 50 produits bientôt interdits d’importation au Cameroun dont les peintures, les cosmétiques, les produits agro-alimentaires…

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n89: Septembre 2019

Le coût faramineux de la « crise anglophone »


Décollage réussi pour la Transahélienne de Camair-Co


Business in Cameroon n79: September 2019

The outstanding cost of the Anglophone Crisis


Camair-Co: The Trans-Sahelian line successfully launched

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev