logoIC
Yaoundé - 16 mai 2022 -
Entreprises

Bras de fer entre la SOSUCAM et le gouvernement camerounais autour des importations de sucre

Bras de fer entre la SOSUCAM et le gouvernement camerounais autour des importations de sucre

(Investir au Cameroun) - Une réunion de concertation a eu lieu le 23 septembre 2013, entre des responsables de la Société sucrière du Cameroun (SOSUCAM), le leader du marché camerounais, et le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana.

Au cours de cette réunion, les responsables de SOSUCAM, prenant appui sur les 10 milliards de F.Cfa de pertes sur le chiffre d’affaires qui leur auraient été causées depuis plusieurs mois, par la contrebande et des importations massives de sucre autorisées par le gouvernement ; ont demandé au ministre du Commerce de suspendre purement et simplement les importations de sucre sur le marché camerounais.

Selon eux, c’est le seul moyen de sauver 3500 emplois sur les 7000 que procure la SOSUCAM dans ses usines de Mbandjock et de Nkoteng dans la région du Centre, l’entreprise étant, apprend-on, dans l’impossibilité de faire fonctionner les deux usines au cours de la prochaine campagne qui s’ouvre le 25 octobre 2013. Ceci, à cause de la mévente actuelle du sucre SOSUCAM, soutiennent les responsables de cette entreprise agro-industrielle.

Une requête plutôt surprenante, selon le ministre camerounais du Commerce. «La SOSUCAM a demandé une autorisation d’importations pour 25 000 tonnes de sucre cette année. Elle a obtenu le OK pour 21 000 tonnes et a déjà importé 15 000 tonnes. Je ne comprends pas ce qui pose problème», a révélé Luc Magloire Mbarga Atangana au Quotidien gouvernemental, Cameroon Tribune.

Et ce dernier de poursuivre, tout en précisant que les importations ont été décidées de manière consensuelle, pour juguler un manque prévisible : «un importateur qui a des liens de parenté très étroits avec la SOSUCAM a également importé 10 000 tonnes de sucre cette année (…) Une entreprise industrielle ne fonctionne pas au jour le jour. La SOSUCAM doit se moderniser (…) Pour être distributeur de SOSUCAM, il faut se réveiller tôt. Du coup, les opérateurs économiques se tournent vers des producteurs plus ouverts, même s’ils sont étrangers».

En effet, chaque fois que le gouvernement autorise des importations de sucre pour pallier le déficit national, la SOSUCAM monte au créneau pour menacer de licencier une partie de ses employés, à cause, selon la filiale camerounaise du groupe Vilgrain, de la baisse de l’activité de production. Une habitude qui a fait dire au quotidien privé Le Messager que, cette fois-ci encore, «SOSUCAM fait du chantage au gouvernement».

Leader du marché camerounais avec une production annuelle qui culmine à 130 000 tonnes officiellement, la SOSUCAM, aux côtés de concurrents tels que NOSUCA, SUMOCAM et NEW FOOD, a généralement du mal à satisfaire la demande nationale en sucre estimée à 300 000 tonnes par an.

BRM

Lire aussi

20/09/2013 - La Sosucam fragilisée par le sucre de contrebande et des « importations massives »

20/06/2013 - Cameroun : 5000 tonnes de sucre à 2,6 milliards de FCFA importées

ciment-le-cameroun-autorise-les-importations-du-congo-et-de-la-rdc-pour-satisfaire-la-demande-nationale
Dans une correspondance datant du 10 mai 2022, le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, demande aux sociétés de...
emprunt-obligataire-2022-le-cameroun-fait-les-yeux-doux-aux-investisseurs-gabonais-et-congolais
Le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motazé (photo), lance ce 16 mai 2022, le Road-show du 6e emprunt obligataire de l’histoire des...
banque-mondiale-le-camerounais-albert-zeufack-nomme-directeur-des-operations-pour-l-angola-la-rdc-le-burundi
Dans une communication interne, la Banque mondiale vient d’annoncer la nomination de l’économiste camerounais Albert Zeufack au poste de directeur des...
bvmac-les-entreprises-affichent-une-capitalisation-boursiere-de-159-milliards-de-fcfa-a-fin-janvier-2022-en-hausse-de-13
Selon les informations du ministère camerounais des Finances, au 31 janvier 2022, les entreprises de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique...

Cette start-up camerounaise veut lutter contre les déserts médicaux en Afrique

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n120:Avril 2022

Covid-19, guerre en Europe : des entreprises camerounaises vont souffrir


Albert Zeufack: « Le marché le plus important aujourd’hui, c’est l’Asie »


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev