logoIC
Yaoundé - 09 août 2020 -
Finance

Afriland First Group du milliardaire Paul K. Fokam cité dans une affaire de fraudes et de corruption en RDC

Afriland First Group du milliardaire Paul K. Fokam cité dans une affaire de fraudes et de corruption en RDC

(Investir au Cameroun) - Le groupe bancaire Afriland First Group du milliardaire camerounais Paul Kammogne Fokam (photo) est cité dans des pratiques de corruption et de fraudes impliquant un homme d’affaires d’origine israélienne, ayant d’importantes activités en République démocratique du Congo (RDC).

L’information est contenue dans un rapport publié ce 2 juillet 2020. Il est produit conjointement par les organisations non gouvernementales (ONG) Plateforme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique et Global Witness.

Selon ce document, le groupe et sa filiale congolaise auraient permis à Dan Gertler, un homme d’affaires proche de l’ancien président Joseph Kabila, de contourner des sanctions. Elles ont été imposées par le gouvernement américain par ce que le nom de ce dernier a été cité dans plusieurs affaires de fraudes et de corruption dans le secteur minier en RDC.

Ni le groupe ni sa filiale n’a accepté de répondre aux questions des deux ONG qui ont démarré leurs investigations après avoir consulté des documents fournis par des lanceurs d’alerte. Afriland RDC a simplement dit qu’elle n’a enfreint aucune réglementation et n’a aidé aucun de ses clients à contourner les sanctions américaines. Le rapport ne le démontre pas clairement, mais présente une série d’indicateurs de nature à soulever des soupçons. 

Cette position d’Afriland First Group est aussi soutenue par les avocats de Dan Gertler, le principal mis en cause. Selon Bloomberg qui fait partie des médias qui ont reçu le dossier d’investigation, des avocats de l’homme d’affaires lui ont écrit. Ils ont prétendu que les documents impliquant Afriland n’ont jamais montré un lien avec leur client, et que du reste, ils ont été manipulés. Seulement, aucune preuve ne soutient cette ligne de défense.

Performance suspecte

On note aussi qu’Afriland n’a pas totalement expliqué le bond spectaculaire dans le bilan de sa filiale en RDC en 2018, une année après les sanctions imposées contre Dan Gertler. En effet, l’encours global des actifs a été multiplié par trois cette année-là, atteignant les 351 millions $ (plus de 200 milliards de FCFA), selon un rapport d’audit de la firme PricewaterhouseCoopers (PwC). Sur la même année, les commissions sur les opérations bancaires ont doublé à 16 millions $ (près de 10 milliards de FCFA), dont 80% constitués de frais perçus sur les transferts et les opérations de change.

De nombreuses banques internationales ont refusé de traiter directement avec des banques congolaises pour éviter de faire un jour face à la justice américaine. Afriland RDC était aussi dans la même situation. Le rapport suggère donc qu’elle aurait utilisé sa maison mère, basée à Yaoundé, pour servir ses clients congolais via ses deux correspondants bancaires au niveau international, dont l’un est l’américain Citigroup.

Si ce nouveau rapport est pris en compte par le gouvernement américain, le groupe bancaire camerounais risque de se trouver en difficulté sur le marché international des changes. Des enquêtes sur ce type de dossier prennent parfois de nombreuses années, tout comme elles peuvent s’arrêter si les parties accusées reconnaissent avoir mal agi, et acceptent un arrangement.

Citigroup est dans l’embarras, car sa filiale en RDC domine le marché des devises dans ce pays. Le groupe américain s’était engagé auprès des autorités des États-Unis à respecter les règles. Cela ne semble pas avoir fonctionné avec tout le monde.

Idriss Linge

la-baisse-de-regime-de-la-php-fait-chuter-les-exportations-de-bananes-du-cameroun-de-6-000-tonnes-en-juillet-2020
Pour le 2e mois consécutif, depuis septembre 2018, la CDC figure sur la liste des exportateurs de la banane camerounaise au mois de juillet 2020. En...
en-2019-l-assureur-camerounais-chanas-affiche-un-resultat-net-de-683-4-millions-de-fcfa-16-2
Chanas Assurances, société camerounaise d’assurances contrôlée majoritairement par la Société nationale des hydrocarbures (SNH), informe qu’elle a...
africa-food-manufacture-va-investir-13-milliards-de-fcfa-dans-la-toute-premiere-semoulerie-de-ble-dur-au-cameroun
Africa Food Manufacture (AFM), unité de production de pâtes alimentaires de la marque Broli, a signé le 30 juillet 2020 avec l’Agence de promotion des...
hydrocarbures-la-snh-evalue-la-valeur-de-ses-donnees-d-exploration-et-de-production-a-plus-de-10-000-milliards-de-fcfa
La Société nationale d’hydrocarbure (SNH) estime à 18,736 milliards USD (10 346,12 milliards de FCFA) la valeur des données issues des activités...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n100 Juillet-Août 2020

Le Top 100 des acteurs économiques du Cameroun


Colonel Roger Kuitche : « la stratégie militaire appliquée aux entreprises et aux administrations est un outil à exploiter »


Business in Cameroon n90: july - August 2020

Top 100 economic actors in Cameroon


Colonel Roger Kuitche: “Military strategy is an important tool that will beneft businesses and public administrations”

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev