logoIC
Yaoundé - 16 octobre 2019 -
Finance

Le FMI invite les pays de la Cemac à soutenir « sans faille » la nouvelle réglementation de change de la Beac

Le FMI invite les pays de la Cemac à soutenir « sans faille » la nouvelle réglementation de change de la Beac

(Investir au Cameroun) - « Le Conseil d’administration (du FMI) a apporté son soutien à la mise en œuvre par la Beac de la nouvelle réglementation des changes qui devrait, au demeurant, bénéficier d’un soutien sans faille des autorités nationales ». Tel est l’extrait d’un communiqué publié le 2 juillet 2019 par le gouverneur de la Beac, institut d’émission des six États de la Cemac, au terme d’une « réunion du Conseil d’administration du FMI sur les politiques communes de la Cemac ». Ces politiques viennent en appui aux programmes de réformes des États membres.

Cette prise de position du FMI survient au moment où la nouvelle réglementation sur le change mise en place par la Banque centrale fait l’objet de critiques de la part de certains opérateurs économiques. Il en est ainsi du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam). Dans un récent communiqué, cette organisation patronale estime que, pour l’heure, cette nouvelle réglementation des opérations de change « n’a guère permis d’apporter des solutions concrètes aux problèmes des entreprises (qui se plaignent de la rareté des devises, NDLR), ni à rassurer les opérateurs économiques, mais s’est caractérisée par des contrôles administratifs accrus préjudiciables aux opérations d’importation ».

Pour rappel, afin de freiner l’érosion des réserves de change des pays de la Cemac, phénomène qui expose ces pays à une dévaluation du FCFA depuis 2016, la Banque centrale de ces pays a durci les conditions des transferts de fonds à l’international. Dans la foulée, la Beac a mis en place une nouvelle réglementation sur les opérations de change, que les opérateurs économiques accusent d’avoir restreint l’accès aux devises, plombant les importations et bien d’autres transactions à l’international.

BRM

Lire aussi:

01-07-2019 - Afin de juguler la crise des devises, le patronat camerounais propose la suspension temporaire de certaines importations

les-transporteurs-terrestres-du-cameroun-levent-leur-mot-d-ordre-de-greve
« Les transporteurs routiers du Cameroun prennent acte des résolutions (…) et se félicitent du dialogue social qui a prévalu ; par conséquent,...
l-ape-entre-le-cameroun-et-l-ue-profite-davantage-aux-grandes-entreprises-et-aux-filiales-des-multinationales-gicam
« Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’APE [Accord de partenariat économique], pour l’instant, profite davantage aux grandes entreprises et aux...
la-banque-mondiale-alloue-117-milliards-de-fcfa-au-cameroun-pour-soutenir-ses-politiques-de-developpement
Alamine Ousmane Mey, le ministre en charge de l’Économie et l’Association internationale de développement (IDA), filiale de la Banque mondiale, ont signé...
malgre-la-grande-saison-des-pluies-le-prix-du-cacao-camerounais-resiste-depuis-le-20-septembre-2019-a-1080-fcfa-le-kg
Les pluies sont de plus en plus vigoureuses dans les bassins de production de fèves de cacao au Cameroun. Mais, en dépit de cette grande saison des...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n90: Octobre 2019

Agrobusiness : le Brésil prêt à montrer le chemin


Le Nord et l’Extrême Nord à l’heure du bilan


Business in Cameroon n80: October 2019

Agribusiness: Brazil ready to show Cameroon the way to higher spheres


Reviewing the state of things in the North and Far North

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev