logoIC
Yaoundé - 27 septembre 2023 -
Finance

Titres publics : le Cameroun réussit un emprunt de 15 milliards de FCFA, une première depuis le début de l’année 2023

Titres publics : le Cameroun réussit un emprunt de 15 milliards de FCFA, une première depuis le début de l’année 2023

(Investir au Cameroun) - Le 31 mai 2023, le Trésor public a réussi à mobiliser une enveloppe de 15 milliards de FCFA sur le marché des titres publics de la Beac, au terme d’une émission de bons du Trésor assimilables du même montant. L’information est révélée par le rapport hebdomadaire des opérations du marché des valeurs du Trésor pour la semaine du 29 mai au 2 juin 2023, que vient de publier la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), l’institut d’émission des six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale).

C’est la première fois depuis le début de l’année 2023 que le Cameroun fait carton plein sur une opération sur le marché des titres publics de la Beac. Mieux, apprend-on du même document, cette émission de BTA à 13 semaines de maturité a été sursoucrite à 119,7%. Ce qui signifie que, pour la première fois une fois de plus depuis le début de l’année 2023, les investisseurs ont proposé au Cameroun une enveloppe supérieure à celle qui était sollicitée.

L’on remarque cependant que pour aguicher les investisseurs, le Trésor public camerounais, réputé précautionneux sur les taux d’intérêt, a consenti à rémunérer cet emprunt de court terme au taux moyen de 4,5%. Ce qui est largement en dessus des taux de moins de 3% servis par le pays aux investisseurs par le passé, sur le marché. Cette hausse généralisée des taux d’intérêt sur le marché sous-régional des capitaux est consécutive au durcissement de la politique monétaire par la banque centrale.

En effet, à travers le relèvement de ses principaux taux directeurs, l’augmentation des volumes de liquidité repris aux banques commerciales, qui agissent comme intermédiaires sur le marché des titres de la Beac, la banque centrale assèche les banques pour lutter l’inflation galopante dans la zone Cemac. Ce qui rend l’accès aux financements plus difficile et onéreux, y compris pour les États.

BRM

Lire aussi :

01-06-2023-Taux d’intérêt, maturités, prise ferme… : les derniers détails de l’emprunt obligataire 2023 de l’État du Cameroun

25-04-2023 - Beac : le Cameroun toujours à la peine sur le marché des titres, malgré des remboursements de 39 milliards en 72 heures

barometre-de-confiance-ecofin-rebecca-enonchong-seule-entrepreneure-camerounaise-dans-le-top-50
Pour la seconde édition du baromètre Ecofin de septembre 2023, Rébecca Enonchong reste la seule entrepreneure camerounaise parmi les 50 personnalités...
politique-budgetaire-une-mission-de-la-cemac-au-cameroun-pour-evaluer-le-pays
Une mission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) sur la surveillance multilatérale a entamé,...
douala-apres-un-an-de-suspension-la-douane-relance-des-ventes-aux-encheres-publiques
La douane annonce dès ce 26 septembre 2023 les ventes aux enchères publiques des marchandises au secteur des douanes du Littoral 2, à Douala, la...
au-cameroun-les-prix-des-produits-alimentaires-maintiennent-l-inflation-a-un-niveau-eleve-7-8
L’inflation continue à peser sur le budget quotidien des Camerounais. Et pour cause : les prix à la consommation finale des ménages ont enregistré...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev