logoIC
Yaoundé - 23 avril 2024 -
Finance

Eau potable : BGFIBank Cameroun s’engage à investir 3,5 milliards de FCFA dans un projet de Camwater

Eau potable : BGFIBank Cameroun s’engage à investir 3,5 milliards de FCFA dans un projet de Camwater

(Investir au Cameroun) - On en sait un peu plus sur la convention tripartite signée le 1er novembre 2023 à Douala entre la Cameroon Water utilities (Camwater), entreprise publique chargée de la production et de la distribution de l’eau potable au Cameroun, le Chinois CGCOC, chargé de réaliser la deuxième phase du Projet d’alimentation en eau potable de neuf villes (Paep) et BGFI Bank Cameroun. Selon des informations obtenues auprès de l’entreprise publique et de la banque, cette convention porte sur le financement de l’avenant de 10,6 milliards de FCFA, signé le 28 août dernier entre Camvater et CGCOC pour la réalisation ce projet d’alimentation en eau potable des villes de Maroua, Garoua, Garoua-Boulai, Yabassi et Dschang.

« Nous allons mettre 3,5 milliards de FCFA tout de suite », a indiqué une source autorisée au sein de la filiale locale du groupe bancaire gabonais BGFIBank, laissant entendre que la banque pourrait s’impliquer pour la mobilisation de l’ensemble du financement de cet avenant. Mais Investir au Cameroun n’a pas pu savoir quel rôle pourrait précisément jouer l’établissement de crédit sur la levée des 7,1 milliards restants. On ignore aussi quelles sont les conditions (taux d’intérêt, maturité, mécanisme de remboursement…) du prêt de 3,5 milliards de FCFA déjà consenti. « BGFIBank Cameroun conforte sa dynamique commerciale auprès de Camwater et s’inscrit une fois de plus comme un acteur majeur des financements ayant un impact social et qui contribuent au développement du pays », s’est contentée de commenter la banque.

On se rappelle que lors de la signature de cet avenant, qui représente 20% du marché de base, les modalités de son financement, qui sera supporté par le Cameroun en sus des fonds de contrepartie de départ, étaient toujours en discussion entre le ministère de l’Énergie et de l’Eau (Minee), le ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) et la Caisse autonome d’amortissement (CAA), gestionnaire de la dette publique du pays. Avec cet avenant le coût du projet a été porté à environ 63 milliards de FCFA. L’autre financement provient d’un prêt de 594 millions de yuans (soit 49,2 milliards de FCFA à la valeur actuelle du yuan) contracté, le 22 septembre 2018, auprès de la banque publique chinoise Eximbank, pour une période de grâce de 7 ans, une maturité de 36 ans et un taux d’intérêt de 2%, selon la CAA.

Il faut dire que la pose de la première pierre du projet est intervenue le 28 août dernier, soit près 5 ans après la signature de la convention de financement. « Les conditions de démarrage de la deuxième phase incluaient l’achèvement et la réception de la phase un. Ceci aura pris du retard. En raison de la connexion tardive des sites au réseau électrique, la réception a eu lieu en 2020 », explique Camwater pour justifier le retard. La première phase de ce projet a débuté en 2014. Elle a couvert les villes de Bafoussam, Bamenda, Kribi et Sangmélima. Le projet s’inscrit dans le programme prioritaire quinquennal d’investissement de la Camwater.

Frédéric Nonos

Lire aussi :

31-08-2023-Projet d’alimentation en eau potable : Camwater accorde un supplément de 10,6 milliards de FCFA au Chinois CGCOC

eau-potable-le-projet-d-alimentation-de-yaounde-de-300-000-m3-j-est-acheve-mais-certains-quartiers-auront-encore-soif
La construction de l’infrastructure destinée à approvisionner la ville de Yaoundé en eau potable, captée depuis le fleuve Sanaga dans la région du Centre,...
developpement-local-la-finance-islamique-proposee-aux-communes-comme-alternative-au-financement-des-projets
Cyrille Ngnang, maire de Bafoussam 1er, dans la région de l’Ouest, a fait le déplacement pour Yaoundé, afin d’en apprendre un peu plus sur la finance...
camtel-recherche-des-avocats-et-conseils-juridiques-pour-defendre-ses-interets-dans-un-environnement-concurrentiel
La Cameroon Telecommunications (Camtel), opérateur historique des télécoms au Cameroun, a lancé le 19 avril dernier un appel à candidatures pour le...
marche-des-titres-de-la-beac-le-cameroun-prepare-une-operation-de-rachat-de-dette-une-grande-premiere-depuis-13-ans
Au mois de mai 2024, le Trésor public camerounais devrait lancer une opération de rachat de dette sur le marché des titres publics de la Banque des États...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev