logoIC
Yaoundé - 19 avril 2021 -
Finance

Le Congo confie son emprunt obligataire 2021-2026 à la Commercial Bank of Cameroon et Emrald Securities Services

Le Congo confie son emprunt obligataire 2021-2026 à la Commercial Bank of Cameroon et Emrald Securities Services

(Investir au Cameroun) - Depuis le 12 mars 2021, se sont ouvertes les souscriptions à l’appel public à l’épargne 2021-2026 lancé par la République du Congo. Comme arrangeur de cette opération de levée de fonds sur le marché boursier unifié de la Cemac (Bvmac), la République congolaise a jeté son dévolu sur Emrald Securities Services (ESS), une société de bourse jusqu’ici peu connue, basée dans la capitale économique camerounaise. ESS agit également un duo avec Commercial Bank of Cameroon (CBC), comme chef de file de cet emprunt obligataire, apprend-on officiellement.

A travers ces choix, le Congo met non seulement en exergue les compétences des financiers camerounais, mais aussi et surtout confirme le retour de la confiance placée en la CBC, banque privée recapitalisée il y a quelques années par l’Etat camerounais, qui a ainsi évité sa faillite. Depuis lors, les performances de la CBC sont de plus en plus reluisantes.

Rémunérée au taux annuel de 6,25% net sur une maturité de 5 ans, cette opération de levée de fonds de l’Etat congolais, dont les souscriptions s’achèvent le 20 mars 2021, a pour objectif de mobiliser une enveloppe de 100 milliards de FCFA. L’argent ainsi obtenu des investisseurs servira, précise l’Etat congolais, à « titriser une partie de la dette commerciale, d’une part, et financer les investissements, d’autre part ».

Le Congo repart sur le marché financier sous-régional après l’avoir momentanément laissé en 2020, pour tester le marché des titres publics de la Beac dans le cadre de ses emprunts de long terme. Cette année-là, la République du Congo a notamment conduit sur le marché monétaire, un programme de trois émissions d’obligations du Trésor assimilables (OTA) à 2, 3 et 5 ans de maturité, pour mobiliser une enveloppe de 120 milliards de FCFA, dont une partie a permis de refinancer son emprunt obligataire 2016-2021, d’un montant de 150 milliards de FCFA.

BRM

Lire aussi

10-06-2020- Recherche des capitaux : la stratégie du Cameroun sur le marché monétaire fait des émules au Congo

14-10-2020 - Sauvée de la banqueroute par l’État, Commercial Bank-Cameroon reprend du poil de la bête

le-gicam-et-les-banques-veulent-un-assouplissement-de-la-reglementation-des-changes-en-vigueur-dans-la-cemac
La nouvelle règlementation des changes dans la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) a fait l’objet d’un échange, le...
le-document-annexe-de-la-loi-de-finances-2021-qui-passe-au-scanner-la-situation-de-la-remuneration-des-agents-publics-divise-l-administration-publique-en-11-sous-secteurs-se-partageant-les-340-987-emplois-publics-pour-lesquels-l-etat-a-debourse-80
Selon la Caisse autonome d’amortissement (CAA), l’organe en charge de la gestion de la dette publique au Cameroun, le volume global de la dette intérieure...
les-impayes-des-etats-fragilisent-financierement-la-commission-des-forets-d-afrique-centrale
Le Conseil des ministres de la Commission des forêts d’Afrique centrale (Comifac) s’est réuni le 15 avril 2021, sous la présidence du ministre camerounais...
transfert-des-competences-huawei-etend-son-reseau-de-partenaires-au-cameroun-a-l-institut-africain-d-informatique
La filiale au Cameroun de l’équipementier chinois des télécoms Huawei a organisé le 14 avril 2021, sur le Campus de l’Institut africain d’informatique...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n108 Mars 2021

Personnel de l’Etat Un régime minceur s’impose


Un soutien à la compétitivité de l’industrie camerounaise


Business in Cameroon n98: March-2021

State personnel Time for a slimming diet


More support to boost the Cameroonian industry’s competitiveness

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev