logoIC
Yaoundé - 19 avril 2019 -
Finance

L’État du Cameroun veut éviter de contracter de nouveaux emprunts pour rembourser les titres publics au 2e trimestre 2019

L’État du Cameroun veut éviter de contracter de nouveaux emprunts pour rembourser les titres publics au 2e trimestre 2019

(Investir au Cameroun) - Le Trésor public camerounais est préoccupé par un « risque de refinancement » dans le cadre du remboursement des titres publics au deuxième trimestre 2019. Le « refinancement » est le fait de contracter de nouveaux emprunts pour rembourser ses dettes actuelles.

Pour honorer ses remboursements au mois d’août prochain, le ministère des Finances pense qu’il vaut mieux constituer un tampon de liquidité. Cependant, l’institution admet que cette option est difficile. En effet, le contexte est marqué par d’importantes instances de paiements avec un stock des restes à payer d’une valeur de 369 milliards de FCFA.

L’autre option, selon le ministère des Finances, est de lisser le profil d’amortissement des titres pour le mois d’août 2019 par des émissions de titres de maturités un peu plus longues ; de manière à constituer une réserve de remboursement ou racheter la ligne de Bons du trésor assimilables (BTA) concernée et projeter les remboursements des nouveaux emprunts sur des échéances distinctes.

La dernière solution que propose le ministère des Finances est d’éviter d’émettre des nouveaux titres qui arriveront à échéance au mois d’août 2019. C’est-à-dire de ne pas émettre des BTA de maturité de 13 semaines au mois de mai 2019.

S.A

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n84: Avril 2019

Cacao : l’industrie de transformation a le vent en poupe

Entretien avec Louis-Paul Motazé, ministre des Finances



Business in Cameroon n74: April 2019

Cocoa: The transformation industry is thriving

Interview with Louis-Paul Motaze, minister of finances


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev