logoIC
Yaoundé - 25 avril 2018 -
Finance

Pour booster la DSX, la Commission des marchés financiers du Cameroun propose d’obliger les banques à se faire coter

Pour booster la DSX, la Commission des marchés financiers du Cameroun propose d’obliger les banques à se faire coter

(Investir au Cameroun) - Alors qu’il prenait part à la 16ème session de l’Institut francophone de la régulation financière (Ifrefi) à Libreville en mai dernier, Jean-Claude Ngbwa, président de la Commission des marchés Financiers du Cameroun (CMF), a fait un point sur l’état de développement de son marché qu’il juge sans concession.

« Les incitations fiscales proposées n’ont finalement pas été si déterminantes pour les entreprises composées majoritairement de groupes familiaux dont les promoteurs sont frileux à l’idée d’en perdre le contrôle s’ils étaient cotés à la DSX [Douala Stock Exchange] », a affirmé le président de la CMF. Le constat d’échec, selon lui, amène à envisager des pistes pour une nouvelle vague d’entreprises étatiques à privatiser par le marché. Jean-Claude Ngbwa a donc proposé, entre autres, « une obligation à adresser aux banques pour se faire coter, ainsi que la création de passerelles avec le marché régional ».

Le secteur bancaire camerounais compte actuellement 15 banques classiques. Ce qui représente une manne pour le marché financier selon la CMF. Néanmoins, M. Ngbwa reste optimiste car selon lui, il entrevoit un regain d’activités durant l’année en cours car, « il y a un espoir réel de nouvelles cotations ».

Sylvain Andzongo

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n72: avril 2018

Les premiers pas d’une industrie nationale du recyclage


Les enjeux économiques de la CAN


Business in Cameroon n62: April 2018

First steps of an emerging nationalrecycling industry


Economic challenges related to the African Cup of Nations

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev