logoIC
Yaoundé - 04 décembre 2022 -
Finance

Titres publics : le Cameroun prépare un plan pour réduire l’exposition des banques qui contrôlent 90% des titres émis

Titres publics : le Cameroun prépare un plan pour réduire l’exposition des banques qui contrôlent 90% des titres émis

(Investir au Cameroun) - Selon un récent rapport du Fonds monétaire international (FMI), le Cameroun entend encourager les acteurs non bancaires sur le marché des titres publics pour diversifier la base d’investisseurs.

À cet effet, indique le rapport, le gouvernement prépare en ce moment une stratégie en collaboration avec la Banque des États de l’Afrique centrale [Beac] pour encourager la participation des investisseurs non bancaires comme les assurances, les fonds de pension, les particuliers, etc. Cette stratégie, dont les détails ne sont pas encore révélés, vise à intéresser ces acteurs non bancaires sur les émissions de maturité longue.

En outre, à moyen terme, informe le FMI, le gouvernement camerounais entend diversifier la base d’investisseurs pour les titres publics dans le but de renforcer la capacité de financement de l’État tout en développant une culture de l’épargne et de la protection sociale. 

Pour comprendre l’enjeu de cette diversification, il faut savoir que, selon la Beac, le marché des titres publics augmente l’exposition des banques de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) vis-à-vis du risque souverain.

Et pour cause, la banque centrale indique, dans sa Lettre de recherches, que ces banques détiennent pour leur propre compte près de 90% des titres émis du fait de la faiblesse du marché secondaire où s’échangent les titres après leur émission. Ce marché secondaire ne représente qu’environ 0,04 % du PIB en 2020 contre 1,26 % en Uemoa (Union économique et monétaire ouest-africaine), 4,21% au Maroc et 4,12% en France.

De plus, la recrudescence des émissions contribue en partie à l’érosion des réserves de change et pourrait compromettre à terme la stabilité externe. Pour éviter donc l’exposition des banques vis-à-vis du risque souverain, le Cameroun a l’intention de dynamiser le marché secondaire. Sur ce compartiment, les spécialistes en valeurs du Trésor (dont la plupart sont des banques) sont tenus d’afficher à leurs guichets les cours d’achat et de vente des valeurs du Trésor, et de vendre ou d’acheter aux prix affichés, à la demande de tout investisseur potentiel, conformément à la réglementation.

Sylvain Andzongo

Lire aussi :

02-03-2022-Zone Cemac : le marché des titres publics accentue l’exposition des banques vis-à-vis du risque souverain

25-06-2021-Marché des titres : la Beac menace de retirer l’agrément de SVT aux banques ne respectant pas le cahier de charges

01-05-2021-Les banques de la zone CEMAC s’octroient 93,7% des gains sur le marché des titres publics, grâce à l'épargne des ménages

btp-le-cameroun-a-entretenu-moins-de-1-de-son-reseau-routier-au-cours-de-l-annee-2022-faute-de-financements
Selon les chiffres révélés le 25 novembre 2022 à l’Assemblée nationale par le Premier ministre, Joseph Dion Nguté, lors de la présentation du programme...
le-gicam-elabore-une-charte-pour-ameliorer-les-relations-d-affaires-entre-grandes-entreprises-et-pme
Le 30 novembre 2022, le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), la plus puissante organisation patronale du pays, a officiellement lancé la...
e-commerce-energie-infrastructures-les-emirats-arabes-unis-en-prospection-au-cameroun
Le ministre d’État au Commerce extérieur des Émirats arabes unis, Thani Bin Ahmed Al-Zeyoudi, accompagné d’une dizaine d’investisseurs ont été reçus, le...
commerce-exterieur-le-deficit-du-cameroun-s-aggrave-en-2021-7-5-malgre-la-hausse-des-exportations-32-8
Au cours de l’année 2021, le déficit commercial du Cameroun s’est aggravé, atteignant 1 478 milliards de FCFA, contre 1 375 milliards de...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev