logoIC
Yaoundé - 15 juin 2019 -
Finance

Le patronat camerounais pense qu'une révision du budget 2019 s'impose du fait du retrait de la CAN 2019 au Cameroun

Le patronat camerounais pense qu'une révision du budget 2019 s'impose du fait du retrait de la CAN 2019 au Cameroun

(Investir au Cameroun) - A l’occasion de l’adoption des nouveaux statuts du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), le 13 décembre à Douala, Célestin Tawamba (photo), le président du mouvement patronal, a parlé des conséquences du retrait récent de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 au Cameroun.

« Il vous souvient que dans son programme économique, financier, social et culturel du gouvernement pour l’exercice 2019 présenté à l’Assemblée nationale le 21 novembre 2018, le Premier ministre a cité les préparatifs de la CAN comme troisième enjeu ayant présidé au cadrage budgétaire de l’Etat. Sans la CAN, il est donc fondé de penser que l’Etat aura du mal à mobiliser les ressources projetées. Sans la CAN, certaines dépenses ne sont plus à l’ordre du jour.», a déclaré Célestin Tawamba. Du coup, a-t-il indiqué, une révision du budget 2019 s’impose, avant même son entrée en exécution pour garder la sincérité de cet outil majeur de pilotage de la politique économique nationale.

La loi de finances 2019 du Cameroun prévoit un budget de 4 850,5 milliards FCFA. Comparativement au budget de l’exercice 2018 qui était de 4 689,5 milliards FCFA, l’on note une augmentation des charges de l’Etat à hauteur de 161 milliards FCFA.

L’un des ministères qui pourrait être impacté par le retrait de la CAN est le ministère en charge de l’Habitat. C'est le maître d’ouvrage des chantiers d’aménagement et de construction de voies d’accès aux stades, aux équipements hospitaliers et hôteliers de la CAN 2019. 

En effet, ce département ministériel a défendu, entre autres, à l’Assemblée, le programme 498 intitulé « Développement des infrastructures de transport urbain » budgétisé à hauteur de 72,5 milliards FCFA, avec une attention particulière sera accordée aux opérations relatives à l’accélération des préparatifs de la CAN 2019 et des grands projets structurants. Ces derniers englobent l’achèvement des travaux de réhabilitation et/ou construction des voies d'accès aux stades et aux équipements hospitaliers et hôteliers à Douala, Limbé, Buéa, Bafoussam, Garoua, Mbouda et Bandjoun, etc.

L’autre ministère qui pourrait voir son budget impacté est celui des Sports car l'enveloppe qui lui a été allouée se chiffre à un peu plus de 57 milliards FCFA.

Sylvain Andzongo

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n85: Mai 2019

L’émergence du Private Equity au Cameroun

Rencontre avec le DG de Jumia Cameroun



Business in Cameroon n75: May 2019

Private Equity emerges in Cameroon

Interview with the Managing Director of Jumia Cameroon


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev