logoIC
Yaoundé - 16 avril 2024 -
Finance

Assurance automobile : l’État menace de sanctionner les compagnies qui sous-évaluent les primes

Assurance automobile : l’État menace de sanctionner les compagnies qui sous-évaluent les primes

(Investir au Cameroun) - Dans une circulaire signée le 7 mars 2024, le ministre des Finances, Louis Paul Motaze (photo), invite les compagnies d’assurances et les intermédiaires au respect strict des modalités de souscription des polices d’assurance de responsabilité civile automobile. Le membre du gouvernement dit constater que « ces entreprises commercialisent l’assurance automobile à des montants de primes inférieurs à ceux prévus » par l’arrêté du 16 novembre 1994, fixant les tarifs applicables aux véhicules terrestre à moteur.

Ce texte précise que la fixation de la prime d’assurance automobile dépend d’un certain nombre de critères à savoir : le nombre de chevaux, la zone de circulation, la source d’énergie, la catégorie du véhicule. À titre d’illustration, un véhicule de catégorie 4B (car de transport) dont le nombre de places en plus du chauffeur, varie de 9 à 19, et consommant de l’essence 7-10 ou du diesel jusqu’à 7, paie annuellement 364 614 FCFA de prime. Le même véhicule, qui consomme l’essence 11-14 ou du diesel 8-10 au nombre de places identiques, paie en revanche une prime annuelle de 453 331 FCFA, soit une différence de 88 717 FCFA.

Préservation des recettes fiscales

Pour Louis Paul Motaze, la commercialisation de l’assurance automobile à des montants inférieurs à la règlementation est une pratique anticoncurrentielle, qui plombe l’activité d’assurance. À en croire le membre du gouvernement, cette pratique a des conséquences sur « le règlement des sinistres, les recettes fiscales et encourage le développement des rapports commerciaux atypiques »« Les entreprises d’assurances et les intermédiaires qui persisteront dans cette pratique illégale s’exposent aux sanctions prévues par la règlementation en vigueur », menace le ministre des Finances. Il annonce que ses services prendront, au moment opportun, les dispositions nécessaires « en vue de la préservation des intérêts du Trésor public ».

D’après un assureur, le montant de la prime a une incidence sur le volume des recettes à redistribuer à tous les acteurs de la chaîne. Ce dernier rappelle que l’État prélève la TVA (19,25%) sur l’ensemble des recettes constituées de la prime nette (tarification de base), des accessoires (frais de documentation) et du fichier central (portion de la prime destinée à centraliser le fichier national des sinistres, etc.).

Frédéric Nonos

Lire aussi :

28-09-2023-Assurances : réélu à la tête de l’Asac, Thierry Kepeden place le taux de pénétration au cœur de son action

06-12-2022-Impôts : le coût de la vignette automobile augmente de 33 à 100% au Cameroun, selon le nombre de chevaux

04-07-2022-Assurance automobile : les compagnies en activité au Cameroun veulent augmenter les prix

mairie-de-douala-le-mobile-money-bientot-admis-comme-moyens-de-paiement-des-taxes-et-autres-droits
Le maire de Douala, Roger Mbassa Ndine, le directeur général de MTN Cameroon, Mitwa Ng'ambi, et le directeur général de Mobile Money Corporation (MMC,...
cacao-le-cameroun-recense-les-beneficiaires-de-la-prime-sur-la-qualite-pour-les-saisons-2020-2021-et-2021-202
Les opérations de recensement des producteurs de cacao éligibles à la prime à la qualité des fèves débutent ce 16 avril 2024, dans tous les bassins de...
projet-de-bus-rapid-de-yaounde-le-lineaire-de-la-phase-pilote-connu
Le corridor pilote du projet de Bus Rapide Transit (BRT) de Yaoundé va relier Olembe, à l’entrée nord de la capitale, à Ahala, situé dans la partie la...
indication-geographique-l-oapi-organise-un-colloque-international-a-douala-pour-valoriser-les-produits-locaux
L’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) et ses partenaires, organisent, du 17 au 19 avril 2024 à Douala, capitale économique...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev