logoIC
Yaoundé - 31 janvier 2023 -
Finance

Marché des titres : la Beac menace de retirer l’agrément de SVT aux banques ne respectant pas le cahier de charges

Marché des titres : la Beac menace de retirer l’agrément de SVT aux banques ne respectant pas le cahier de charges

(Investir au Cameroun) - « Certains SVT (spécialistes en valeur du Trésor, NDLR) agréés opérant dans la Cemac tardent à mettre en œuvre ce cahier de charges en vigueur, obligatoire dans tous ses éléments et d’application immédiate depuis son adoption » en décembre 2019. Tel est le constat que fait Abbas Mahamat Tolli (photo), le gouverneur de la Beac, la banque centrale des six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale), dans une lettre circulaire rendue publique le 24 juin 2021.

Face à cette défaillance des banques agrées comme intermédiaires sur le marché des titres publics de la Beac, le gouverneur les enjoint de se « conformer, sans autre délai, au cahier de charges en vigueur ». « La non-application dudit cahier de charges expose l’entité concernée au retrait de son agrément en qualité de spécialiste en valeur du Trésor », menace le gouverneur de l’institut d’émission des pays de la Cemac.

Dans sa lettre circulaire du 24 juin 2021, Abbas Mahamat Tolli n’est pas explicite sur les aspects du cahier de charges du marché des titres publics qui ne sont pas respectés par les SVT. Mais, l’on se souvient qu’au cours d’un atelier sur la dynamisation du marché secondaire des titres publics, organisé le 9 février 2021 à Douala par le ministère camerounais des Finances, les SVT avaient été vertement accusés de ne pas véritablement participer à l’animation du marché secondaire, comme le leur prescrit pourtant le cahier de charge.

Par exemple, avait-on appris au cours de cette rencontre, pour respecter l’obligation qui leur est faite de céder annuellement sur le marché secondaire au moins 30% des titres publics qu’ils détiennent, les SVT préfèrent se céder ces titres entre eux, au lieu d’intéresser le grand public à ce type de transaction. Cette pratique, selon les financiers, créé les conditions d’une atonie du marché secondaire des titres publics dans la Cemac, en dépit du frémissement observé depuis l’année 2018.

« Au 31 juillet 2020, le marché secondaire a connu un frémissement, avec 172 opérations d’achat-ventes de titres, pour un montant nominal de 392,54 milliards de FCFA, échangés à 393,2 milliards de FCFA. Cette évolution se situe en forte hausse, par rapport à la même période un an auparavant », souligne la Beac dans un rapport officiel. En effet, apprend-on, entre juillet 2018 et juillet 2019, seules 41 opérations avaient été enregistrées sur ce compartiment du marché, pour des titres d’une valeur nominale globale de 110,4 milliards de FCFA seulement.

BRM

Lire aussi:

09-02-2021 - En 10 ans, les six Etats de la Cemac ont levé 3 323 milliards de FCFA sur le marché monétaire, soit 6,3% du PIB

la-banque-mondiale-pousse-l-etat-du-cameroun-a-se-desengager-de-certains-secteurs-productifs
Dans son rapport intitulé « Créer des marchés au Cameroun », la Banque mondiale estime que la présence de l’État dans les secteurs productifs décourage le...
fuh-calistus-gentry-secretaire-d-etat-depuis-16-ans-nomme-interimaire-a-la-tete-du-ministere-des-mines
Suite au décès du ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, Gabriel Dodo Ndoké, survenu le 21 janvier 2023, l’intérim à...
la-banque-mondiale-ponte-le-manque-de-coherence-des-politiques-fiscales-au-cameroun
Dans un rapport paru en début décembre et intitulé « Créer des marchés au Cameroun », la Banque mondiale pointe le « manque de...
l-afd-s-engage-a-injecter-33-4-milliards-de-fcfa-dans-des-projets-dans-la-partie-septentrionale-du-cameroun
Le ministre camerounais de l’Économie, Alamine Ousmane Mey, signe ce 30 janvier 2023 à Garoua, dans la partie septentrionale du pays, trois accords...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev