logoIC
Yaoundé - 25 juin 2019 -
Finance

Le Cameroun concentre près de 70 % des opérations de crédit-bail dans la zone Cemac, au 2e semestre 2018  

Le Cameroun concentre près de 70 % des opérations de crédit-bail dans la zone Cemac, au 2e semestre 2018  

(Investir au Cameroun) - Au 2e trimestre 2018, le marché du crédit-bail au Cameroun a pesé 10,2 milliards de FCFA, contre 16,5 milliards de FCFA pour l’ensemble de la zone Cemac, selon les statistiques de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac). À l’échelle des six pays de cet espace communautaire, le Cameroun concentre à lui tout seul près de 70 % des concours financiers par crédit-bail, au cours de la période sous-revue.

En effet, dans la zone Cemac, souligne la Beac, le financement par crédit-bail est encore très « marginal », comparé aux volumes des concours apportés aux particuliers et entreprises par les banques et autres établissements financiers. « Les crédits à long terme et les opérations de crédit-bail, pourtant indispensables pour le financement des investissements et l’accumulation des outils de production, restent très marginaux, avec des proportions établies respectivement à 1,05 % et 0,35 % », révèle un récent rapport de la Banque centrale.

Au demeurant, avec une enveloppe de 10,2 milliards de FCFA (soit 0,4 % du volume global des crédits octroyés dans le pays, selon la Beac dans la 2e moitié de l’année 2018), le marché camerounais du crédit-bail fait plutôt figure d’éclaircie dans le tableau sombre de ce mode de financement dans la zone Cemac.

Cette place de leader du leasing, le Cameroun la doit aux efforts conjugués des opérateurs du secteur, regroupés au sein de l’Association camerounaise du crédit-bail (Camlease) ; du soutien des pouvoirs publics et des institutions financières internationales telles que la SFI, qui ont encouragé la promotion de ce mécanisme de financement dans le pays.

Taille du marché

Résultat des courses, le Cameroun est, par exemple, champion du crédit-bail dans le portefeuille du groupe bancaire Société Générale, en Afrique Centrale et de l’Ouest. « L’encours est plus important au Cameroun parce que le leasing y a été lancé avant la Côte d’Ivoire. Au Cameroun, la proportion de l’encours du leasing par rapport au total des encours (des crédits aux entreprises, NDLR) est de 13 %, contre moins de 10 % en Côte d’Ivoire. », révèle Georges Wega, le directeur régional de la Société Générale pour l’Afrique de l’Ouest. Ce Camerounais s’exprimait ainsi le 29 novembre 2018 à Dakar, la capitale du Sénégal, en marge d’une conférence organisée par le groupe bancaire français sur sa stratégie « Grow with Africa ».

Globalement, bien qu’il soit encore ignoré par beaucoup d’opérateurs économiques au Cameroun, crédit-bail a fait d’importants progrès ces dernières années dans le pays. Selon les statistiques de l’Association camerounaise du crédit-bail, rapportées dans un document publié par la Société financière internationale (SFI), le marché camerounais du leasing est passé d’environ 45 milliards de FCFA en 2009, à plus de 115 milliards de FCFA en 2015.

Cependant, bien qu’ayant plus que doublé sur cette période de 6 ans, ce marché au Cameroun demeure largement en dessous de son potentiel, que les experts estiment officiellement à environ 250 milliards de FCFA. 

Comprendre le crédit-bail

Dans la pratique, le crédit-bail ou le leasing consiste, pour une entreprise, à faire financer l’acquisition de son outil de production par un crédit-bailleur. Celui-ci met ensuite les équipements achetés par ses soins à la disposition du demandeur pour exploitation. Les deux parties conviennent des modalités de remboursement, par traites, des fonds ayant permis l’achat de ces équipements, qui deviendront la propriété de l’entreprise après remboursement intégral des fonds engagés par le financier (crédit-bailleur).

Ce mode de financement a la particularité de permettre aux entreprises d’obtenir les équipements sollicités sans débourser le moindre centime, de les exploiter directement pour produire, et de pouvoir utiliser le fruit de l’exploitation desdits équipements pour rembourser le crédit-bailleur, de manière plutôt flexible.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

15-03-2016 - Cameroun : le portefeuille du crédit-bail est passé de 45 à 115 milliards FCfa entre 2009 et 2015

27-04-2018 - Stratex, la PME camerounaise devenue exportatrice vers les pays de la Cemac, grâce au financement par crédit-bail

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n86: Juin 2019

Au Cameroun,chaque région participe à la production nationale

Camair-Co : l’Etat ne baisse pas les bras



Business in Cameroon n76: June 2019

In Cameroon, each region contributes to national production

Government still determined to keep Camair-Co afloat


  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev