logoIC
Yaoundé - 19 septembre 2021 -
Finance

En riposte au Covid-19, la Beac ouvre les vannes pour le financement des États et les entreprises de la Cemac

En riposte au Covid-19, la Beac ouvre les vannes pour le financement des États et les entreprises de la Cemac

(Investir au Cameroun) - Par visioconférence, les membres du Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), institut d’émission des six États de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, Tchad et RCA), se sont réunis le 27 mars 2020. Il était question d’apporter une réponse à la crise du Coronavirus, qui sévit dans le monde et frappe de plein fouet les pays de cet espace communautaire.

Selon le communiqué officiel rendu public au terme des travaux, la Banque centrale des États de la Cemac a activé de nombreux leviers, pour pouvoir favoriser le financement des États et des Banques, qui devraient à leur tour oxygéner les entreprises, dont les activités sont affectées par la crise du Coronavirus.

D’abord, apprend-on, la Beac baisse deux de ses trois taux directeurs. Ainsi, le taux d’intérêt des appels d’offres (Tiao), qui permet traditionnellement aux banques de se refinancer hebdomadairement sur le marché monétaire, baisse de 25 points de base, passant de 3,5 à 3,25%. Le taux de facilité de prêt marginal, qui permet aux banques de se refinancer sous 24 heures auprès de la Banque centrale, lui, passe de 6 à 5%.

En plus de l’élargissement de la gamme des effets admis comme « collatéral » pour garantir les opérations de refinancement, grâce aux deux mesures d’assouplissement sus-mentionnées, les banques commerciales disposent donc de marges de manœuvre plus souples pour obtenir de la liquidité sur le marché monétaire. Elles devront utiliser cette liquidité pour financer à leur tour les économies de la Cemac, à travers les crédits aux entreprises et aux particuliers (et même aux États, NDLR), à des taux révisés, souhaite la Banque centrale.

500 milliards FCFA de liquidités à injecter dans le système bancaire

Ensuite, pour doper encore plus la liquidité bancaire, la Beac, en plus d’avoir suspendu ses ponctions hebdomadaires dans les coffres-forts des banques, se relance plutôt dans une opération d’injection de liquidités dans le système bancaire de la Cemac. Ainsi, apprend-on, la Banque centrale annonce une hausse des injections de liquidités dans les banques, dont le volume passe de 240 à 500 milliards de FCFA. Ce montant peut être relevé « en cas de besoin », précise le communiqué final du CPM du 27 mars 2020.

Au demeurant, les banques ne sont pas les seuls bénéficiaires des mesures d’assouplissement de la politique monétaire décidées lors du dernier CPM de la Beac. Aux États, la Banque centrale promet l’assouplissement des conditions d’émission des valeurs du Trésor sur le marché des titres, devenu depuis 2015 un important pourvoyeur de financements aux États de la Cemac, avec la chute des cours mondiaux du brut et l’accumulation des déficits publics dans certains États.

De même, la Beac se propose d’œuvrer auprès des instances compétentes, afin d’obtenir un rééchelonnement d’un an du remboursement des crédits consolidés de la Banque centrale sur les États. Cette mesure permettra de desserrer l’étau de la dette autour des Trésors publics de la Cemac, qui disposeront ainsi davantage de liquidités pour financer la croisade contre le Coronavirus.

Brice R. Mbodiam    

Lire aussi:

26-03-2020 - Coronavirus : la Cobac prescrit la prudence aux banques de la Cemac en cas de restructuration des crédits des entreprises

27-03-2020- Coronavirus : les banques de la Cemac détiennent un trésor de guerre de près de 2000 milliards de FCFA

30-03-2020 - Les États de la Cemac envisagent de demander l’annulation de l’ensemble de leurs dettes extérieures

nachtigal-hydro-power-company-s-engage-a-appuyer-les-structures-de-formation-professionnelle-au-cameroun
Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary, vient de signer avec Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société de...
yaounde-se-dote-de-sa-premiere-station-de-traitement-des-boues-de-vidanges-en-vue-de-structurer-la-filiere
La première station de traitement des boues de vidange de Yaoundé vient d’être mise en service, apprend-on d’un communiqué du maire de la ville, Luc...
hydrocarbures-grace-a-38-nouveaux-wagons-citernes-camrail-declare-une-evacuation-record-de-80-000-m3-en-juillet
Camrail, le transporteur ferroviaire au Cameroun, revendique une évacuation record de 80 000 m3 de gasoil, de super et jet au cours du mois de...
cacao-en-une-semaine-le-prix-minimum-du-kg-de-la-feve-camerounaise-augmente-de-150-fcfa-sur-le-marche-local
Ce 17 septembre 2021, le kilogramme de fèves de cacao est vendu à un prix minimum de 1100 FCFA, selon les données publiées par le Système d’information...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n113 Septembre 2021

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


L’émergence du private equity camerounais


Business in Cameroon n103: September-2021

Cameroon: The other cocoa land


The rise of private equity

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev