logoIC
Yaoundé - 16 mai 2022 -
Finance

En février 2020, les banques du Cameroun ont capté 20% de la liquidité injectée dans le système bancaire par la Beac

En février 2020, les banques du Cameroun ont capté 20% de la liquidité injectée dans le système bancaire par la Beac

(Investir au Cameroun) - Dans le cadre de ses opérations d’injection de la liquidité dans le système bancaire, la Banque centrale des six pays de la Cemac a mis à la disposition des établissements de crédit de cet espace communautaire, une enveloppe globale de 16,6 milliards de FCFA en février 2020, contre 40 milliards de FCFA un mois auparavant.

Selon le bulletin du marché monétaire édité par la Banque centrale, 20% de cette liquidité a été captée par les banques en activité au Cameroun. Mais, comparés au mois de janvier 2020, les besoins de liquidité du marché bancaire camerounais ont drastiquement chuté, passant de 9,7 milliards de FCFA en janvier 2020, à seulement 4,1 milliards de FCFA en février dernier.

 Les banques équato-guinéenne et tchadienne ont surclassé leurs consœurs camerounaises, en captant globalement 12,4 milliards de la liquidité procurée par la Beac, à raison de 6,2 milliards pour les institutions bancaires de chaque pays. Contre respectivement 15,4 et 14,6 milliards de FCFA un mois auparavant.

Cette situation est à mettre en lien avec le durcissement de la politique monétaire observé dès le début de l’année. En effet en plus de réduire ses injections de liquidité, la Banque centrale a lancé une opération de retrait de liquidité dès le 13 février 2020. Au cours de la période sous revue, trois opérations de reprise de liquidités, d’un montant unique de 50 milliards de FCFA, ont été organisées. Sept établissements de crédit ont participé à ces trois premiers appels d’offres, pour un encours moyen mensuel de 15,6 milliards FCFA : Cameroun (2,1 milliards FCFA), Congo (6,4 milliards FCFA), Gabon (6,8 milliards de FCFA), Centrafrique (241 millions FCFA).

Mais la Beac a par la suite assouplie sa politique monétaire dès la fin du mois de mars 2020 afin d’aider les économies de la Cemac à faire face aux conséquences de la pandémie du Covid-19.

BRM et SA

Lire aussi:

30-03-2020 - En riposte au Covid-19, la Beac ouvre les vannes pour le financement des États et les entreprises de la Cemac

23-04-2020 - En pleine crise de Covid-19, les offres de liquidité de la Beac ne font pas courir les banques de la zone Cemac

ciment-le-cameroun-autorise-les-importations-du-congo-et-de-la-rdc-pour-satisfaire-la-demande-nationale
Dans une correspondance datant du 10 mai 2022, le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, demande aux sociétés de...
emprunt-obligataire-2022-le-cameroun-fait-les-yeux-doux-aux-investisseurs-gabonais-et-congolais
Le ministre camerounais des Finances, Louis Paul Motazé (photo), lance ce 16 mai 2022, le Road-show du 6e emprunt obligataire de l’histoire des...
banque-mondiale-le-camerounais-albert-zeufack-nomme-directeur-des-operations-pour-l-angola-la-rdc-le-burundi
Dans une communication interne, la Banque mondiale vient d’annoncer la nomination de l’économiste camerounais Albert Zeufack au poste de directeur des...
bvmac-les-entreprises-affichent-une-capitalisation-boursiere-de-159-milliards-de-fcfa-a-fin-janvier-2022-en-hausse-de-13
Selon les informations du ministère camerounais des Finances, au 31 janvier 2022, les entreprises de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique...

Cette start-up camerounaise veut lutter contre les déserts médicaux en Afrique

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n120:Avril 2022

Covid-19, guerre en Europe : des entreprises camerounaises vont souffrir


Albert Zeufack: « Le marché le plus important aujourd’hui, c’est l’Asie »


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev