logoIC
Yaoundé - 09 août 2022 -
Gestion publique

Après 10 ans d’attente, le Cameroun annonce un projet de plan d’affaires pour le Fonds de garantie des crédits aux PME

Après 10 ans d’attente, le Cameroun annonce un projet de plan d’affaires pour le Fonds de garantie des crédits aux PME

(Investir au Cameroun) - Attendu depuis 10 ans, le Fonds de garantie des crédits aux PME (Fogapme) du Cameroun vient de connaître une légère avancée dans sa mise en place, avec l’annonce d’un projet de plan d’affaires déjà élaboré au niveau du ministère des Finances.

En effet, selon les informations du Comité national économique et financier, présidé par le ministre des Finances, ce plan d’affaires a été présenté au cours d’une session tenue le 18 juillet dernier à Yaoundé. Sans en dévoiler les détails (capital du fonds, surface financière, modèle économique, géographie du capital, etc.), ce Comité, apprend-on, a pris acte dudit plan d’affaires. La suite de la procédure prévoit que ce business plan suit le circuit administratif jusqu’aux services du Premier ministre, puis la présidence de la République et le Parlement pour différentes validations. L’étape finale sera l’obtention des agréments auprès de la Commission bancaire de l’Afrique centrale et la Banque centrale. Ce qui laisse présager que le chemin pour la mise en place du Fonds de garantie est encore long.

C’est depuis 2012 que ce projet est en gestation. Ministre des Finances à l’époque, Alamine Ousmane Mey, avait lancé le 11 décembre 2012, un appel à manifestation d’intérêt pour le recrutement d’un consultant chargé de réaliser une étude pour la mise en place de ce Fonds de garantie. « Le gouvernement s’est engagé à créer le Fogapme, qui aura pour mission de garantir les crédits accordés aux PME par le secteur bancaire et devra nécessairement disposer en son sein d’un Fonds d’aide au conseil pour l’assistance des promoteurs dans l’élaboration des dossiers bancables auprès des banques commerciales », avait expliqué l’ex-ministre des Finances. Cet établissement devait permettre de pallier le faible accès des PME aux financements bancaires lié notamment à l’absence de garantie et à leur inexpérience dans le montage des projets bancables.

10 ans plus tard, ce projet a refait surface lors du discours prononcé le 10 février 2022, veille de la célébration de la fête dédiée aux jeunes dans le pays, par le président de la République, Paul Biya. Il a annoncé la création prochaine d’un Fonds de garantie dédié aux PME.« […] Je sais que sur ce plan (le chômage, Ndlr), le principal handicap a toujours été l’accès des Petites et Moyennes Entreprises aux financements les plus courants. C’est pourquoi le gouvernement envisage, à court terme, de mobiliser des financements spécifiques nationaux, bilatéraux et multilatéraux, pour accompagner la mise en place d’un Fonds de garantie en faveur des jeunes entrepreneurs. Ce Fonds devra permettre aux porteurs de projets et aux jeunes entreprises de disposer de la garantie nécessaire pour lever les capitaux disponibles sur les marchés financiers, ou obtenir des financements auprès des banques classiques », a déclaré le chef de l’État. C’est à la suite de ce discours que le ministère des Finances annonce, cinq mois plus loin, qu’il existe désormais un business plan pour la mise en place de ce Fonds.

Selon l’Institut national de la statistique (INS), les PME représentent pourtant 90 % du tissu économique local, génèrent près de 35 % du PIB du Cameroun et pourvoient jusqu’à 70 % des emplois. Mais, cette catégorie d’entreprises demeure le parent pauvre du marché local des capitaux. À titre d’exemple, dans la zone Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad), les PME n’ont capté qu’environ 15 % des crédits bancaires au premier semestre 2019, contre 64,2 % pour les grandes entreprises, selon les données de la banque centrale.

Sylvain Andzongo

pndp-du-fait-des-intemperies-le-cameroun-sollicite-une-nouvelle-extension-du-projet-agropastoral-finance-par-l-ue
Prévu pour s’achever au cours de ce mois d’août après une extension des délais obtenus fin 2021, le projet agropastoral du Programme national de...
monnaie-la-depreciation-du-fcfa-face-au-dollar-augmente-la-dette-du-cameroun-de-420-milliards-de-fcfa-en-un-an
Les différentes variations à la hausse du taux de change du FCFA par rapport au dollar américain ont provoqué une augmentation de 420 milliards de...
semaine-de-l-innovation-un-eclairage-pour-l-ere-de-la-5-5g-pour-huawei
La prochaine évolution de la technologie 5G, que Huawei a baptisée 5.5G, nous est dévoilée à travers une feuille de route de l'industrie en matière...
orange-fab-cameroun-demarre-sa-premiere-saison
Orange Cameroun a lancé le 15 juillet dernier la première saison de son programme d’accélération de start-up Orange Fab, avec l’ambition de faire émerger...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev