logoIC
Yaoundé - 09 août 2022 -
Gestion publique

Exportations de riz, d’huile et de sucre : après l’État de RCA, la Minusca accentue le plaidoyer auprès du Cameroun

Exportations de riz, d’huile et de sucre : après l’État de RCA, la Minusca accentue le plaidoyer auprès du Cameroun

(Investir au Cameroun) - Après une délégation conduite à Yaoundé par le ministre centrafricain du Commerce, le 27 mai dernier, c’est au tour de la Mission multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca) d’accentuer le plaidoyer auprès du Cameroun. Et pour cause, le pays a récemment suspendu l’exportation de certains produits de première nécessité (riz, huile, sucre, lait…) pour prévenir des pénuries sur son territoire.

« Nos propres approvisionnements pour l’essentiel transitent par le Cameroun. Ne pas avoir les produits nécessaires réduit notre capacité d’apporter l’assistance nécessaire à la RCA autant sur le front sécuritaire qu’humanitaire. Vous n’êtes pas sans savoir que le corridor essentiel d’approvisionnement en tous produits vivriers, mais aussi en produits essentiels en République centrafricaine, c’est la République du Cameroun », a expliqué Valentine Rugwabiza, chef de la Minusca. En dehors du ministre du Commerce, la représentante onusienne a indiqué qu’elle va rencontrer d’autres autorités camerounaises afin d’avoir une réponse à son plaidoyer.

Dans une correspondance datée du 22 avril 2022, le ministre camerounais du Commerce a demandé au gouverneur de la région de l’Est de prendre « des mesures immédiates visant la suspension, jusqu’à nouvel avis, de l’exportation » des produits tels que le ciment, les huiles raffinées, la farine de blé, le riz, les céréales produites localement… Ceci suite au constat des « pénuries aggravées que l’on observe sur le marché national ». Ce qui, selon la Minusca et le gouvernement centrafricain, pourrait provoquer une insécurité alimentaire dans ce pays voisin du Cameroun.

Mais pour la partie camerounaise, l’objectif de cette décision était de couper l’herbe sous les pieds des commerçants qui préfèrent vendre ces denrées plus chères en République centrafricaine (qui partage une frontière avec le Cameroun dans la localité de Garoua-Boulaï) au détriment du marché local, sur lequel les pénuries apparaissent déjà au fil des jours.

S.A.

Lire aussi :

31-05-2022-La RCA plaide auprès du Cameroun pour une reprise des exportations de certains produits de première nécessité

pndp-du-fait-des-intemperies-le-cameroun-sollicite-une-nouvelle-extension-du-projet-agropastoral-finance-par-l-ue
Prévu pour s’achever au cours de ce mois d’août après une extension des délais obtenus fin 2021, le projet agropastoral du Programme national de...
monnaie-la-depreciation-du-fcfa-face-au-dollar-augmente-la-dette-du-cameroun-de-420-milliards-de-fcfa-en-un-an
Les différentes variations à la hausse du taux de change du FCFA par rapport au dollar américain ont provoqué une augmentation de 420 milliards de...
semaine-de-l-innovation-un-eclairage-pour-l-ere-de-la-5-5g-pour-huawei
La prochaine évolution de la technologie 5G, que Huawei a baptisée 5.5G, nous est dévoilée à travers une feuille de route de l'industrie en matière...
orange-fab-cameroun-demarre-sa-premiere-saison
Orange Cameroun a lancé le 15 juillet dernier la première saison de son programme d’accélération de start-up Orange Fab, avec l’ambition de faire émerger...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev