logoIC
Yaoundé - 23 octobre 2020 -
Gestion publique

Le financement de nouveaux grands projets au Cameroun se révèlerait problématique (FMI)

Le financement de nouveaux grands projets au Cameroun se révèlerait problématique (FMI)

(Investir au Cameroun) - Au moment où le gouvernement camerounais annonce de grands projets de deuxième génération pour la période 2020-2030, le Fonds monétaire international (FMI) vient de publier une analyse indiquant qu’un problème de financement desdits projets pourrait se poser.

« Le financement de nouveaux grands projets se révèlerait problématique compte tenu du risque de surendettement élevé auquel le Cameroun est actuellement confronté. Le recours à des PPP [partenariats public-privé] pourrait se révéler bénéfique, mais il faudrait pour cela que les autorités camerounaises adoptent une approche plus volontariste en termes de planification et de budgétisation », écrit le FMI.

L’institution pense qu’une plus forte exposition aux investisseurs camerounais pourrait également solutionner les contraintes en matière de financement. Toutefois, avant de passer aux projets de deuxième génération, la priorité doit être donnée à l’achèvement de ceux de première génération (barrage de Lom Pangar, centrale hydroélectrique de Memve’élé, complexe portuaire de Kribi, deuxième pont sur le Wouri, etc.) et à leur complémentarité, avec l’ambition de bénéficier de chaque projet à son plein potentiel.

Dans cette veine, indique le Fonds, il conviendra d’imposer davantage de clarté et de réglementation sur la sélection des projets, leur gestion et leur mise en œuvre, et l’utilisation et l’entretien des infrastructures. De plus, le FMI conseille de procéder à la création d’un comité indépendant chargé de la validation des études de faisabilité, la simplification des procédures administratives liées au dédommagement des populations, l’octroi de contrats à des entreprises camerounaises afin qu’elles bénéficient d’un renforcement des capacités par le biais d’entreprises étrangères, l’affectation à des projets de certaines ressources tirées d’obligations d’État et le ciblage d’un nombre réaliste de projets en fonction des priorités en matière de développement.

Pour mémoire, à fin juin 2019, sur les 11 grands projets annoncés par le gouvernement camerounais sur la période 2010-2020, le FMI note que cinq sont achevés ou sur le point de l’être, deux sont en cours et quatre n’ont pas encore commencé. Au cours de la période sous revue, le soutien financier des partenaires pour ces 11 projets s’élève au moins à 1 195 milliards de FCFA, le financement propre du Cameroun étant estimé à 348 milliards de FCFA.

S.A.

vers-la-delivrance-des-permis-de-construire-en-ligne-au-cameroun
Au cours de la 11e session du Cameroon Business Forum (CBF), plateforme d’échanges entre le gouvernement et le secteur public, tenue le 22 octobre à...
le-cameroun-projette-de-reduire-de-100-000-a-5-000-fcfa-le-capital-minimum-pour-la-creation-des-sarl-des-mars-2021
La création des Sociétés à responsabilités limitées (Sarl) pourrait davantage être simplifiée au Cameroun si l’on s’en tient au plan d’actions...
la-bicec-multiplie-son-capital-par-4-pour-le-porter-a-49-milliards-de-fcfa
L’augmentation annoncée du capital de la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec), filiale de la Marocaine Banque centrale...
les-exportations-de-bananes-au-cameroun-chutent-de-pres-de-19-500-tonnes-sur-les-9-premiers-mois-de-l-annee-2020
Entre janvier et septembre 2020, les producteurs de bananes en activité au Cameroun ont exporté 136 048 tonnes au total, selon une compilation des...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n102 Octobre 2020

Financement participatif Une solution pour les jeunes entrepreneurs


Serge Esso, le lobbyiste qui monte


Business in Cameroon n92: October-2020

Crowfunding A solution for young entrepreneurs


Serge Esso, rising lobbyist

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev