logoIC
Yaoundé - 23 octobre 2020 -
Gestion publique

Au Cameroun, le gouvernement sensibilise les entreprises sur les questions de cybersécurité

Au Cameroun, le gouvernement sensibilise les entreprises sur les questions de cybersécurité

(Investir au Cameroun) - Le ministère camerounais des Postes et des Télécommunications (Minpostel) organise le 3 septembre 2020 à Yaoundé, la capitale du pays, un séminaire de sensibilisation les entreprises sur les questions de cybersécurité, apprend-on dans un communiqué officiel.

Ce séminaire, qui sera présidé par Minette Libom Li Likeng (photo), le chef de ce département ministériel, rentre dans le cadre des activités du lancement de la campagne nationale pour la promotion de la culture de la cybersécurité et l’utilisation responsable des réseaux sociaux, récemment annoncée par le Minpostel.

Pour rappel, selon l’Agence nationale des technologies de l’information et de la communication (Antic), les banques du Cameroun ont perdu 3 milliards de FCFA en 2015, du fait de la cybercriminalité. Ces pertes, explique le DG de l’Antic, Ebot Ebot Enaw, sont la conséquence du « Skimming », une pratique cybercriminelle qui consiste à « pirater des cartes magnétiques à l’aide des dispositifs spéciaux insérés dans des guichets automatiques de billets de banque ».

Mais, indique l’Antic, les conséquences du « Skimming » sur les banques sont un moindre mal par rapport aux ravages causés par l’utilisation des simbox dans le secteur de la téléphonie. En effet, ce dispositif, qui permet à des personnes installées à l’étranger de passer des appels à des tarifs locaux, cause d’importantes pertes financières aussi bien aux entreprises qu’au Trésor public.

 Au mois d’octobre 2015, au cours d’un forum consacré aux enjeux et les perspectives de la lutte contre la fraude par Simbox au Cameroun, l’on apprenait qu’à cette date-là, les quatre opérateurs de la téléphonie en activité dans le pays avaient déjà perdu plus de 18 milliards de FCFA depuis le début de l’année, contre un peu plus de 4 milliards de FCFA pour l’État, du fait des fraudes à la Simbox. Une tendance que le Minpostel souhaite inverser, au travers de la sensibilisation des entreprises sur les questions de cybersécurité.

BRM

Lire aussi:

04-11-2016 - Le Cameroun veut se doter d’une stratégie nationale de lutte contre la cybercriminalité

vers-la-delivrance-des-permis-de-construire-en-ligne-au-cameroun
Au cours de la 11e session du Cameroon Business Forum (CBF), plateforme d’échanges entre le gouvernement et le secteur public, tenue le 22 octobre à...
le-cameroun-projette-de-reduire-de-100-000-a-5-000-fcfa-le-capital-minimum-pour-la-creation-des-sarl-des-mars-2021
La création des Sociétés à responsabilités limitées (Sarl) pourrait davantage être simplifiée au Cameroun si l’on s’en tient au plan d’actions...
la-bicec-multiplie-son-capital-par-4-pour-le-porter-a-49-milliards-de-fcfa
L’augmentation annoncée du capital de la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec), filiale de la Marocaine Banque centrale...
les-exportations-de-bananes-au-cameroun-chutent-de-pres-de-19-500-tonnes-sur-les-9-premiers-mois-de-l-annee-2020
Entre janvier et septembre 2020, les producteurs de bananes en activité au Cameroun ont exporté 136 048 tonnes au total, selon une compilation des...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n102 Octobre 2020

Financement participatif Une solution pour les jeunes entrepreneurs


Serge Esso, le lobbyiste qui monte


Business in Cameroon n92: October-2020

Crowfunding A solution for young entrepreneurs


Serge Esso, rising lobbyist

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev