logoIC
Yaoundé - 13 juillet 2020 -
Gestion publique

Du fait d’un nouveau code pétrolier, des compagnies pétrolières veulent investir dans les hydrocarbures au Cameroun (SNH)

Du fait d’un nouveau code pétrolier, des compagnies pétrolières veulent investir dans les hydrocarbures au Cameroun (SNH)

(Investir au Cameroun) - « Nous relevons un intérêt réel des compagnies pétrolières internationales, qu’elles soient déjà en activité au Cameroun ou non, à profiter des mesures prévues par le code pétrolier pour accroître les investissements ou décider d’investir dans la recherche et la production des hydrocarbures au Cameroun. Pas mal de firmes juridiques ou d’organisations professionnelles ont également exprimé leur intérêt à promouvoir le nouveau code pétrolier (…) », informe Jean-Jacques Koum (photo), le président de la Commission permanente de négociations des contrats pétroliers et gaziers mise en place par la Société nationale des hydrocarbures (SNH), dans une récente publication de la SNH.

Cet enthousiasme se manifeste alors même que le cadre n’est pas encore entièrement en place. « Le décret d’application de la nouvelle loi est très attendu et devrait intervenir sous peu », indique Jean-Jacques Koum.

Toujours selon ce responsable, la loi du 25 avril 2019, portant sur le nouveau code pétrolier en vigueur au Cameroun, est plus attractive pour les investisseurs en raison des mesures d’incitation de toutes natures prévues par ce texte. Ces incitations contribuent à mitiger les risques pris par ceux-ci et améliorent l’économie de leurs projets. À en croire M. Koum, les assouplissements fiscaux apportés par ce code devraient permettre de réduire leur aversion aux risques auxquels ils ont à faire face dans ce secteur qui est hautement capitalistique et risqué.

Au plan fiscal, indique Jean-Jacques Koum, le nouveau code pétrolier contient tout un chapitre consacré aux incitations susceptibles d’être accordées par le Cameroun aux compagnies pétrolières, pour les amener à prendre plus de risques, notamment lorsque le contexte pétrolier international est peu favorable à l’investissement, ou que le domaine offert présente des difficultés avérées.

Le nouveau texte prévoit notamment des mesures de consolidation fiscale, des périodes d’exonérations d’impôts, un taux d’imposition revu à la baisse à 35%, des incitations à l’acquisition de données sismiques, l’exonération du paiement de bonus de signature, etc. Le texte précise également que les programmes d’investissement spécifiques, destinés à augmenter la production, comme la récupération tertiaire, peuvent bénéficier des incitations.

Sylvain Andzongo

face-aux-pressions-l-electricien-camerounais-eneo-suspend-a-la-methode-d-estimation-des-consommations-des-clients
Dans une lettre adressée à ses clients le 12 juillet 2020, la société Eneo, concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, annonce que...
les-six-etats-de-la-cemac-ont-leve-262-3-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-monetaire-au-mois-de-mars-2020
Dans son bulletin du marché monétaire, la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), institut d’émission des six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, la...
ethiopian-airlines-devient-la-3e-compagnie-autorisee-a-reprendre-ses-vols-au-depart-et-a-destination-du-cameroun
« Ethiopian Airlines est (…) heureuse d’annoncer la reprise ses vols vers des destinations ouvertes à travers le monde, au départ de Douala et Yaoundé,...
le-cameroun-le-congo-le-gabon-et-le-tchad-decrochent-des-financements-de-155-milliards-de-fcfa-a-la-bdeac
155,05 milliards de FCFA. C’est le montant global des financements que la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’octroyer...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev