logoIC
Yaoundé - 13 juillet 2020 -
Gestion publique

Importations : cosmétiques, mèches, cils, articles pour jeux, motos… ciblés par les droits d’accises au Cameroun en 2020

Importations : cosmétiques, mèches, cils, articles pour jeux, motos… ciblés par les droits d’accises au Cameroun en 2020

(Investir au Cameroun) - Dans son projet de loi de finances 2020, le gouvernement camerounais dévoile ses intentions dans le cadre des droits d’accises sur certains produits à l’importation.

Le projet de loi renseigne qu’à l’importation, l’hydroquinone et les produits cosmétiques du contenant de l’hydroquinone seront soumis au droit d’accises à hauteur de 50%. Les cigares, les cigarettes et les autres tabacs ; les pipes et leurs parties, les tabacs et préparations pour pipes seront soumis au taux de 30%. Le droit d’accises sur les consoles et machines de jeux vidéo, les articles pour jeux de société, y compris les jeux à moteur ou à mouvement, les billards, les tables spéciales pour jeux de casino et les jeux de quilles automatiques (bowlings, par exemple) est au taux de 25%.

Au taux de 12,5%, l’on retrouve les motocycles d’une cylindrée supérieure à 250 cm3 ; les parties de tous les motocycles ; les véhicules de tourisme d’une cylindrée supérieure à 2500 cm3 de 0 à 15 ans d’âge ; les cheveux, perruques, laines, barbes, sourcils, cils, mèches et autres matières textiles préparés pour la fabrication de perruques ou d’articles similaires en cheveux.

Enfin, au taux de 5%, il y a les sucreries sans cacao, les chocolats et autres préparations alimentaires à forte teneur de cacao, les motocycles d’une cylindrée inférieure ou égale à 250 cm3, les préparations pour consommation et les glaces de consommation.

Toutefois, les intrants qui sont utilisés comme matière première pour la fabrication d’autres produits finis sont exonérés du droit d’accises ad valorem à l’importation, à la double condition ci-après : qu’ils ne soient pas produits localement alors qu’ils sont nécessaires à la production industrielle locale ; que l’importateur ait préalablement obtenu une attestation spécifique d’exonération délivrée par l’administration des impôts.

SA

face-aux-pressions-l-electricien-camerounais-eneo-suspend-a-la-methode-d-estimation-des-consommations-des-clients
Dans une lettre adressée à ses clients le 12 juillet 2020, la société Eneo, concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, annonce que...
les-six-etats-de-la-cemac-ont-leve-262-3-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-monetaire-au-mois-de-mars-2020
Dans son bulletin du marché monétaire, la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), institut d’émission des six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, la...
ethiopian-airlines-devient-la-3e-compagnie-autorisee-a-reprendre-ses-vols-au-depart-et-a-destination-du-cameroun
« Ethiopian Airlines est (…) heureuse d’annoncer la reprise ses vols vers des destinations ouvertes à travers le monde, au départ de Douala et Yaoundé,...
le-cameroun-le-congo-le-gabon-et-le-tchad-decrochent-des-financements-de-155-milliards-de-fcfa-a-la-bdeac
155,05 milliards de FCFA. C’est le montant global des financements que la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’octroyer...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev