logoIC
Yaoundé - 28 février 2024 -
Gestion publique

Pour cause de Covid-19, la Centrafrique interdit l’accès à son territoire aux transporteurs routiers camerounais

Pour cause de Covid-19, la Centrafrique interdit l’accès à son territoire aux transporteurs routiers camerounais

(Investir au Cameroun) - Depuis le 28 avril dernier, les transporteurs routiers de cargo camerounais sont interdits d’entrer en République centrafricaine (RCA), selon une note officielle de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en RCA (Minusca), créée en 2014.

« En raison de la situation d’urgence due à la pandémie du Convid-19 à compter de ce jour, aucun chauffeur ou tout autre passager en provenance du Cameroun ne sera permis d’entrer en République centrafricaine », écrit la Minusa. Elle invite les camionneurs camerounais à organiser leurs livraisons de cargo de manière que les chauffeurs du côté de la RCA puissent prendre le relai des camions au niveau de la frontière entre le Cameroun et la RCA pour acheminer le cargo à Bangui.

« Nous sommes conscients que cet arrangement pourrait générer des coûts supplémentaires. La Minusca est disposée à négocier ces coûts additionnels s’il y en a avec tous les transporteurs et cet arrangement sera inclus dans les contrats avenir », propose la Mission.

Long de 1 500 km, le corridor Douala (Cameroun)-Bangui (RCA) est desservi par un peu plus de 5 000 camions. L’accord entre les parties prévoit 60% de camionneurs camerounais et 40% de camionneurs centrafricains. Cependant, indique la Banque africaine de développement (BAD), dans une étude publiée en 2019, seulement cinq transporteurs centrafricains ont été comptabilisés. Ce qui signifie qu’il y a 4995 camionneurs de nationalité camerounaise qui ravitaillent le pays voisin en marchandises et autres denrées.

S.A.

transport-urbain-et-interurbain-la-nouvelle-hausse-des-tarifs-devrait-entretenir-l-inflation-au-cameroun-en-2024
Dans le prolongement des mesures d’accompagnement décidées par le gouvernement (après l’augmentation des salaires et des allocations familiales), pour...
or-le-britannique-oriole-resources-annonce-la-reprise-des-travaux-d-exploration-sur-son-projet-mbe-au-cameroun
La junior-minière britannique Oriole Resources a annoncé le 26 février 2024 avoir relancé les travaux d’exploration d’or sur son projet Mbé, situé...
l-entreprise-allemande-grohe-accompagne-l-institut-technique-don-bosco-d-ebolowa-dans-le-cadre-de-son-programme-give
Ce vendredi 23 février, l'Institut Technique Don Bosco d'Ebolowa a accueilli une multitude d'invités de marque sur son campus. Parmi eux, l'évêque du...
aboudi-ottou-redaction-en-chef-d-investir-au-cameroun-prime-pour-son-courage-et-la-qualite-de-ses-enquetes-en-2023
Le journaliste Aboudi Ottou (photo), coordonnateur du Bureau Cameroun de l’Agence Ecofin et rédacteur en chef d’Investir au Cameroun, vient de remporter...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev