logoIC
Yaoundé - 19 avril 2024 -
Gestion publique

Viande : la production du Cameroun augmente de 7% pour se situer à 197 680 tonnes à fin août 2023

Viande : la production du Cameroun augmente de 7% pour se situer à 197 680 tonnes à fin août 2023

(Investir au Cameroun) - Selon le ministre de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia), Dr Taïga, 197 680 tonnes de viande ont été produites au Cameroun entre janvier et août 2023. Cette quantité a augmenté de 7% par rapport à la même période en 2022, où la production était estimée à 184 926 tonnes, peut-on lire dans l’exposé fait par le Minepia devant les membres de la Commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale en novembre dernier, et dont Investir au Cameroun a obtenu une copie.

Avec une production de 80 791 tonnes sur la période sous revue, l’élevage bovin a surclassé la volaille (42 369 tonnes) en matière de production carnée au Cameroun. La production est suivie de la viande porcine (31 755 tonnes), la viande caprine (24 936 tonnes) et la viande ovine (17 829 tonnes), détaille le membre du gouvernement.

Cette performance traduit l’embellie dans la filière locale de la viande bovine, dont la production devient de plus en plus importante au fil des années. Par exemple, au cours de l’année 2021, le Cameroun a produit environ 270 000 tonnes de viande, dont près de 125 000 tonnes de viande bovine (46%) contre 52,6 tonnes de viande de volaille (19%). Cette quantité a augmenté de 14% en comparaison à celle de l’année 2020. Par ailleurs, il est à noter que la production de viande bovine par trimestre en 2021 demeure supérieure à celle de 2020, le pic de production en 2021 ayant été enregistré au quatrième trimestre. Ces chiffres sont révélés dans la note annuelle du sous-secteur élevage, pêches et industries animales pour l’année 2021, publiée par l’Institut national de la statistique (INS).

Pour doper la production, le Minepia envisage la construction d’un abattoir industriel de bovins à Douala (Littoral) et un autre à Bamenda (Nord-Ouest). Un abattoir du genre existe déjà à Yaoundé (Centre) et une infrastructure similaire a été mise en service à Ngaoundéré dans l’Adamaoua, premier bassin d’élevage du Cameroun. L’ambition, à terme, est de doter le pays d’une chaîne d’abattage industrielle pour augmenter la production du pays en viande.

Patricia Ngo Ngouem

le-cameroun-confie-un-contrat-de-10-ans-a-l-ivoirien-impact-palmares-r-d-pour-la-securisation-de-son-visa-electronique
Le ministère des Relations extérieures a révélé que la société ivoirienne Impact Palmarès R&D SAS va gérer pendant 10 ans, renouvelables, son service...
capitalisation-boursiere-la-bvmac-toujours-loin-de-ses-objectifs-malgre-une-hausse-de-pres-de-37-en-2023
Selon le dernier rapport sur la politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), publié en mars 2024, l’activité boursière dans la...
visas-d-etudes-en-france-erratum
Le communiqué "Visa d’études en France : 7 structures spécialisées dans la fourniture d'attestations de virement irrévocable reconnues illégales",...
cemac-les-projets-miniers-devraient-porter-la-croissance-moyenne-annuelle-a-3-7-entre-2025-et-2027-beac
Après un taux de croissance économique de 3,6% attendue dans la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale) en 2024, soit son plus...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev