logoIC
Yaoundé - 09 février 2023 -
Gestion publique

Complexe d’Olembe : Magil résilie son contrat, après avoir reçu 42 milliards de FCFA dont une avance de 22 milliards

Complexe d’Olembe : Magil résilie son contrat, après avoir reçu 42 milliards de FCFA dont une avance de 22 milliards

(Investir au Cameroun) - Dans une correspondance datée du 21 décembre 2022 et adressée au ministère des Sports et de l’Éducation physique (Minsep), l’entreprise canadienne Magil Construction Corporation (MCC) a signifié la résiliation unilatérale du contrat qui la liait à l’État du Cameroun depuis début 2020 en vue de l’achèvement du complexe sportif d’Olembe. L’information est contenue dans une lettre du ministre des Sports et de l’Éducation physique, Narcisse Mouelle Kombi, adressée au secrétaire général des services du Premier ministre, Séraphin Magloire Fouda.

D’après Mouelle Kombi, au moment de la résiliation, MCC avait déjà consommé 42 milliards de FCFA dont une avance de démarrage de 21,9 milliards de FCFA, soit 76% du budget total du projet d’un montant d’un peu plus de 55 milliards de FCFA, financé par un prêt de la Standard Chartered Bank. Mais « force est de constater que (…) Magil n’a achevé aucune composante du complexe d’Olembe laissée par Piccini [entreprise italienne ayant été contractualisée précédemment] (stade principal, hôtel, centre commercial) », écrit le ministre des Sports. En plus, les composantes de la phase II du complexe (gymnase, piscine olympique, courts de tennis, terrains de basket, de volley et de handball) sont restées au stade de maquette. Les 55 milliards de FCFA étaient pourtant censés achever les travaux.  

Et pourtant, dans sa correspondance du 21 décembre 2022, l’entreprise canadienne signifie sa volonté de porter l’affaire en arbitrage international dès ce 5 janvier et fait savoir « qu’elle sollicitera le paiement immédiat de la somme de 10% de la valeur du marché », explique le ministre. « En arbitrage international, le gouvernement s’opposera fermement à toutes prétentions financières de Magil », promet Mouelle Kombi. Pour le ministre des Sports, c’est l’État qui réclame à MCC « la restitution immédiate d’une partie de l’avance de démarrage ainsi que celle du prêt-relais de 4 milliards ». « Faute de quoi, Magil doit être poursuivi pour atteinte à la fortune publique », indique Mouelle Kombi.

Il faut par ailleurs dire que nonobstant les 42 milliards de FCFA déjà perçus, Magil aurait refusé de payer ses sous-traitants et fournisseurs. À ce jour, l’entreprise doit près de 3 milliards de FCFA aux sous-traitants locaux et 10 milliards à Razel. Cette dernière a d’ailleurs initié des poursuites judiciaires contre Magil au Cameroun et en France. Pour la suite des travaux, le ministre des Sports propose que le chantier soit achevé avec des fonds publics. Pour y parvenir, il suggère de remobiliser les sous-traitants qui ont l’expérience de ce chantier. Et attendant une issue au différend avec Magil, il suggère à l’État de prendre sur lui de payer les arriérés des sous-traitants, soit un montant de 13 milliards déjà décomptés.

Le Canadien Magil a repris les travaux de construction du complexe d’Olembe après le retrait du marché d’un coût initial de 163 milliards de FCFA, le 29 novembre 2019, au groupe italien Piccini. Le groupe italien aurait dû livrer ne serait-ce que le stade d’Olembe au mois de septembre 2018. Actuellement, les deux stades annexes de 1000 places chacun sont achevés. Le stade principal (60 000 places) du complexe a aussi été érigé, mais il n’est pas terminé. Le 18 avril dernier, le ministre des Sports, Narcisse Mouelle Kombi, a même adressé une demande d’explications à l’entreprise canadienne Magil parce que le stade à peine construit se dégradait déjà. Or, il reste à achever le centre commercial ; l’hôtel 4 étoiles de 70 chambres, le gymnase ; les courts de tennis, les terrains handball et basket-ball ; la piscine olympique ; le musée et la salle de cinéma.

S.A.

Lire aussi :

22-07-2022-Complexe d’Olembe : le Canadien Magil suspend les travaux, le Cameroun demande des comptes

29-04-2022-Dégradation du stade d’Olembe : le Canadien Magil reçoit une demande d’explications

transport-urbain-le-gouvernement-promet-une-augmentation-de-50-fcfa-des-tarifs-du-taxi-au-cameroun
Dans les prochains jours, les tarifs du transport urbain devraient connaître une augmentation de 50 FCFA au Cameroun. C’est la principale décision...
transport-urbain-les-activites-de-yango-suspendues-au-cameroun
Le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, vient de suspendre les activités de transport urbain de personnes via la plateforme...
eau-potable-l-arret-de-l-usine-d-akomnyada-accentue-les-perturbations-d-approvisionnement-a-yaounde
Ce 8 février 2023, les robinets sont secs dans de nombreux quartiers de Yaoundé. L’arrêt de la station de production d’Akomnyada a empiré les...
bois-et-hydrocarbures-font-baisser-les-exportations-1-au-cameroun-au-2e-trimestre-2022-ins
Au cours du 2e trimestre 2022, le volume des exportations du Cameroun a diminué de 1% en glissement annuel. Selon le rapport des Comptes...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev