logoIC
Yaoundé - 09 août 2022 -
Gestion publique

Face à la chute des prix du brut, le Cameroun relève son seuil d’endettement à 900 milliards FCfa

Face à la chute des prix du brut, le Cameroun relève son seuil d’endettement à 900 milliards FCfa

(Investir au Cameroun) - Au lieu des 375 milliards de francs Cfa initiaux à mobiliser en 2015 par le Trésor public camerounais, par émissions de titres publics sur le marché des capitaux, ce sont finalement 900 milliards de francs Cfa que le Cameroun tentera de lever cette année. Ce seuil d’endettement a été revu à la hausse par une ordonnance du chef de l’Etat, Paul Biya (photo), signée le 6 février 2015. La décision présidentielle précise que ces financements doivent notamment être mobilisés à travers des émissions d’obligations du Trésor, qui sont des titres de créances de long terme.

Cette décision survient dans un contexte marqué par la baisse des cours mondiaux du pétrole brut, dont les recettes représentent 20% du budget de l’Etat camerounais et 40% des exportations du pays. Selon les prévisions du gouvernement, la conjoncture internationale autour du brut devrait délester la Trésorerie nationale de recettes pour plus de 300 milliards de francs Cfa en 2015, alors que le pays est engagé dans plusieurs grands projets d’investissements qui nécessitent d’importants financements.

Aussi, fort de cette augmentation substantielle du volume de la dette à émettre tout au long de l’année, le Président Biya a-t-il signé, ce même 6 février 2015, deux décrets autorisant le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, à signer des lettres de mandat autorisant cinq banques nationale et internationale, à lever sur le marché des capitaux, pour le compte du Cameroun, un montant total de 893,5 milliards de francs Cfa.

Le premier décret autorise le Ministre Alamine Ousmane Mey à mandater Standard Chartered Bank Cameroun et Société Générale Paris, pour lever 750 milliards de francs Cfa sur le marché des capitaux, en faveur du Cameroun. Le second décret, lui, autorise le gouvernement à mandater BGFI Cameroun, Société générale Cameroun et Afriland First Bank Cameroun, à lever 143,5 milliards de francs Cfa, pour le compte de l’Etat.

Une perfusion financière pour la Sonara

Ces financements, soulignent les textes présidentiels, serviront au refinancement de la Société nationale de raffinage (Sonara). L’unique raffinerie du pays est en effet en proie à des difficultés financières depuis des années, à cause des manque-à-gagner enregistrés du fait de la politique de subvention des prix des produits pétroliers à la pompe instituée par l’Etat, qui se hâte cependant très lentement de rembourser à l’entreprise pétrolière, comme convenu, le gap entre les prix réels et les prix pratiqués à la pompe.

L’autre partie des financements à mobiliser, apprend-on, va permettre de financer le plan d’urgence triennal de 925 milliards de francs Cfa, que le gouvernement lance cette année, officiellement pour relancer la croissance dans le pays. L’on se souvient que pour ce plan d’urgence, en plus des cinq banques citées plus haut, les filiales locales de la Banque Atlantique, d’Ecobank et la Deutsche Bank ont déjà également été sollicitées pour les financements.

Ces activités de l’Etat camerounais sur le marché des capitaux interviennent dans un contexte de notation souveraine plutôt favorable pour le pays. En effet, pour sa dernière notation le 5 novembre 2014, l’agence américaine Standard & Poors  a attribué au Cameroun la note «BB», pour les emprunts souverains de longue et de courte maturité. Une évaluation du risque de crédit du pays qui est par ailleurs assortie de perspectives stables sur 12 mois.

«Selon nos prévisions, la croissance du PIB réel du Cameroun se situera aux alentours de 5,6% ou 5,7% par an entre 2014 et 2017. Cette prévision est fondée sur l’augmentation de la production du pétrole (…), l'amélioration de l'approvisionnement en énergie pour les secteurs industriels depuis le début de la production à la centrale à gaz de Kribi dans la seconde moitié de 2013…», soulignait S&P.

Entre temps, le prix du baril de pétrole brut, qui représente 20% des recettes budgétaires et 40% des exportations, a chuté de moitié. Il sera donc intéressant de voir comment ces éléments de conjoncture vont peser sur le sentiment des investisseurs, sentiment qui déterminera le taux auquel les fonds sollicités par l’Etat camerounais seront levés.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi

11-12-2014 - Cameroun : cinq banques financeront le plan d’urgence gouvernemental de 925 milliards de FCfa

10-12-2014 - Cameroun : un plan d’urgence triennal de 925 milliards de FCfa pour accélérer la croissance

pndp-du-fait-des-intemperies-le-cameroun-sollicite-une-nouvelle-extension-du-projet-agropastoral-finance-par-l-ue
Prévu pour s’achever au cours de ce mois d’août après une extension des délais obtenus fin 2021, le projet agropastoral du Programme national de...
monnaie-la-depreciation-du-fcfa-face-au-dollar-augmente-la-dette-du-cameroun-de-420-milliards-de-fcfa-en-un-an
Les différentes variations à la hausse du taux de change du FCFA par rapport au dollar américain ont provoqué une augmentation de 420 milliards de...
semaine-de-l-innovation-un-eclairage-pour-l-ere-de-la-5-5g-pour-huawei
La prochaine évolution de la technologie 5G, que Huawei a baptisée 5.5G, nous est dévoilée à travers une feuille de route de l'industrie en matière...
orange-fab-cameroun-demarre-sa-premiere-saison
Orange Cameroun a lancé le 15 juillet dernier la première saison de son programme d’accélération de start-up Orange Fab, avec l’ambition de faire émerger...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev