logoIC
Yaoundé - 24 février 2020 -
Gestion publique

En 2018, le Cameroun a injecté plus de 45 milliards de FCFA dans la restructuration de sociétés d’État en difficultés

En 2018, le Cameroun a injecté plus de 45 milliards de FCFA dans la restructuration de sociétés d’État en difficultés

(Investir au Cameroun) - 73,4 milliards de FCFA. C’est le montant global des contrats-plans signés sur la période 2018-2019 entre l’État du Cameroun et 15 entreprises et établissements du secteur public. L’information est contenue dans un récent rapport de la Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR) qui se garde néanmoins de citer les sociétés concernées.

À en croire le document, au 31 décembre 2018, une enveloppe globale d’un peu plus de 45 milliards de FCFA avait été effectivement décaissée du Trésor public et mise à la disposition des 15 entités étatiques concernées par ces contrats-plans.

Selon la CTR, « un contrat plan est une convention signée entre l’État et une entreprise publique pour une période minimale de 3 ans, à la suite d’un diagnostic mettant en exergue des dysfonctionnements aux plans opérationnel, technique, institutionnel, financier, stratégique, de la gouvernance… ». Ce contrat, apprend-on, est généralement assorti d’un « plan de restructuration visant à corriger ces dysfonctionnements, en vue du rétablissement de l’équilibre d’exploitation des entités concernées ».

Généralement, éclaire un expert, les postes de dépenses les plus importants du plan de restructuration sont pris en charge par l’État, actionnaire majoritaire ou souvent unique desdites entreprises.

BRM  

transfert-des-competences-le-ministre-camerounais-de-l-enseignement-superieur-felicite-le-groupe-huawei
L’équipementier chinois Huawei a organisé ce 19 février 2020 dans la capitale camerounaise, la première finale nationale de son concours dénommé...
la-beac-fixe-a-500-millions-de-fcfa-le-capital-minimum-d-ouverture-des-bureaux-d-information-sur-le-credit-en-zone-cemac
La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) vient de publier une série de textes régissant le fonctionnement des Bureaux d’information sur le crédit...
le-conseil-d-administration-de-la-bvmac-renvoie-le-recrutement-d-un-nouveau-dg-initie-par-la-beac
Le Conseil d’administration de la Bourse régionale de valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) s’est réuni le 20 février en son siège social à...
le-danemark-montre-son-interet-pour-le-developpement-du-secteur-maritime-et-portuaire-du-cameroun
Le ministre des Transports, Ernest Massena Ngalle Bibehe, a reçu en audience, le 19 février à Yaoundé, Jesper Kamp, l’ambassadeur du Royaume du Danemark...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n94 Février 2020

Sociétés de transfert d’argent Le Cameroun au cœur de la bataille


Entretien : « Passer d’une administration bureaucratique à une gestion publique performante »


Business in Cameroon n84: February 2020

Money transfer business Cameroon is on the front line


Interview: «Shifting from bureaucratic management to efficient public management»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev