logoIC
Yaoundé - 25 juillet 2021 -
Gestion publique

Cemac : en mai 2021, l’application du nouveau règlement de change a boosté les réserves des pays de 3,2%

Cemac : en mai 2021, l’application du nouveau règlement de change a boosté les réserves des pays de 3,2%

(Investir au Cameroun) - Au 31 mai 2021, les réserves de change des six pays de la Cemac (Cameroun, Gabon, Congo, RCA, Tchad et Guinée équatoriale) ont atteint 4 137 milliards de FCFA, en baisse par rapport aux 4 951 milliards de FCFA enregistrés à fin mai 2020. Mais, souligne le rapport de politique monétaire de la Banque centrale, édition de juin 2021, « en glissement mensuel, on a enregistré en mai 2021 un accroissement des réserves de change de 129 milliards (3,2 %) ».

L’institut d’émission des pays de la Cemac établit un lien direct entre cet accroissement des réserves de change entre avril et mai 2021, et l’application plus rigoureuse du nouveau règlement de change en vigueur dans cet espace communautaire. « Cette évolution résulte de la situation nette positive des transferts du mois sous-revue (119 milliards), en lien avec un tassement du niveau des transferts sortants », souligne la Beac.

 Pour rappel, depuis l’entrée en vigueur du règlement, les opérateurs économiques n’ont de cesse de se plaindre des difficultés à effectuer les transferts d’argent à leurs fournisseurs à l’étranger. Cette plainte est redevenue encore plus prégnante ces derniers mois. En effet, en application de la réglementation, la Beac mettait depuis quelques mois un point d’honneur à ce que tous les dossiers d’importation antérieurs soient apurés (le fait de réunir les différents documents nécessaires à la clôture d’un dossier d’importation domicilié auprès d’un établissement de crédit) avant toute nouvelle autorisation de transfert de fonds vers l’étranger.

Cette situation a contribué à consolider les réserves de la Cemac, tout en mettant en rogne les opérateurs économiques. Au bout de plusieurs plaintes et autres pressions sur les gouvernements et la Banque centrale, la Beac a dû desserrer cet étau autour des opérateurs économiques guinéens et camerounais, en suspendant l’application de la mesure de rejet des transferts pour défaut d’apurement.

BRM

Lire aussi:

23-06-2021 - La Beac suspend au Cameroun le rejet des transferts en devises pour défaut d'apurement, après des pressions

25-05-2021 - La Beac intransigeante sur la nouvelle règlementation des changes, malgré le lobbying des patronats de la Cemac  

electricite-les-industries-demandent-a-eneo-340-mw-d-energie-supplementaire
  Des demandes de fourniture d’électricité déposées chez Eneo, distributeur exclusif de l’énergie électrique au Cameroun, il ressort que les...
le-port-de-douala-casse-les-prix-pour-le-pesage-des-marchandises-en-direction-de-la-rca-et-du-tchad
L’autorité portuaire de la place de Douala-Bonabéri (PAD), principale porte d’entrée des marchandises au Cameroun, vient de baisser les prix de pesage des...
route-soa-awae-esse-le-maitre-d-ouvrage-remonte-les-bretelles-a-bofas-remplacant-du-nigerian-atidolf-defaillant
Au cours d’une mission d’inspection exécutée le 22 juillet, le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi, a remonté les bretelles à...
cacao-leger-flechissement-des-prix-dans-les-bassins-de-production-du-cameroun
Depuis le 22 juillet 2021, les prix moyens du kilogramme de fèves de cacao connaissent une légère baisse dans les bassins de production du pays. Selon le...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n111 Juillet Août 2021

La Grande Bretagne avance ses pions au Cameroun


Alamine Ousmane Mey : « 8% de croissance annuelle sur 10 ans est un objectif tout à fait réaliste »


Business in Cameroon n101: July August-2021

The UK makes strategic moves in Cameroon


Alamine Ousmane Mey: “8% yearly growth over 10 years is a realistic target

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev