logoIC
Yaoundé - 25 juillet 2021 -
Gestion publique

Mobile Money : les opérateurs plaident pour que des usagers sans pièce d’identité aient accès à certains services

Mobile Money : les opérateurs plaident pour que des usagers sans pièce d’identité aient accès à certains services

(Investir au Cameroun) - Les opérateurs du Mobile Money au Cameroun demandent de la souplesse dans l’identification des usagers sans pièce d’identité, selon une information révélée le 5 juillet dernier à Yaoundé, par le directeur général d’Orange Cameroun, Frédéric Debord, au cours d’un échange avec la presse.

Le responsable a alors affirmé : « La profession des opérateurs a suggéré, en son temps, une identification duale, allégée pour ces couches et qui les confinerait à des opérations basiques (dépôt, retrait), le temps pour elles de se faire produire les pièces requises ». En d'autres termes, a-t-il indiqué, les opérateurs ont suggéré que, pour les usagers sans carte d’identité, l’on pourrait leur permettre d’ouvrir un compte sur la base d’un document autre qu’une pièce d’identité. Par la suite, lorsque la pièce d’identité est disponible, une identification formelle serait faite en régularisation. Entre temps, elle pourrait faire des transactions de petits montants en dépôt et retrait.

Pour Frédéric Debord, le fait d’être inflexible sur la présentation obligatoire de la carte nationale d’identité lors de l’ouverture d’un compte Mobile Money, pourrait mettre à mal l’inclusion financière dans le pays. Car, par des difficultés d’identifier, des couches entières de population dans les régions les plus reculées, qui, pour la plupart ne disposent pas de document d’état civil de base, sont marginalisées alors qu’elles font partie du circuit économique.

« Les contraintes d’identification sont encore plus fortes aujourd’hui, avec la publication d’une nouvelle instruction sur le fonctionnement de la centrale des incidents de paiement, dont une bonne partie des données requises ne figure pas sur la carte nationale d’identité », a relevé le DG d’Orange.

Pour l’heure, indiquent les autorités monétaires du pays, le Cameroun affiche un taux de bancarisation de seulement 12%. L'ambition du gouvernement est de porter cet indicateur à 80% en 2030, selon les prévisions contenues dans la Stratégie nationale de développement 2020-2030.

 Sylvain Andzongo

electricite-les-industries-demandent-a-eneo-340-mw-d-energie-supplementaire
  Des demandes de fourniture d’électricité déposées chez Eneo, distributeur exclusif de l’énergie électrique au Cameroun, il ressort que les...
le-port-de-douala-casse-les-prix-pour-le-pesage-des-marchandises-en-direction-de-la-rca-et-du-tchad
L’autorité portuaire de la place de Douala-Bonabéri (PAD), principale porte d’entrée des marchandises au Cameroun, vient de baisser les prix de pesage des...
route-soa-awae-esse-le-maitre-d-ouvrage-remonte-les-bretelles-a-bofas-remplacant-du-nigerian-atidolf-defaillant
Au cours d’une mission d’inspection exécutée le 22 juillet, le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi, a remonté les bretelles à...
cacao-leger-flechissement-des-prix-dans-les-bassins-de-production-du-cameroun
Depuis le 22 juillet 2021, les prix moyens du kilogramme de fèves de cacao connaissent une légère baisse dans les bassins de production du pays. Selon le...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n111 Juillet Août 2021

La Grande Bretagne avance ses pions au Cameroun


Alamine Ousmane Mey : « 8% de croissance annuelle sur 10 ans est un objectif tout à fait réaliste »


Business in Cameroon n101: July August-2021

The UK makes strategic moves in Cameroon


Alamine Ousmane Mey: “8% yearly growth over 10 years is a realistic target

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev