logoIC
Yaoundé - 28 janvier 2021 -

BannerICBC2021

Gestion publique

Chan 2020 et CAN 2022 : la CRTV essaye de protéger ses droits exclusifs de diffusion acquis à plus d’un milliard de FCFA

Chan 2020 et CAN 2022 : la CRTV essaye de protéger ses droits exclusifs de diffusion acquis à plus d’un milliard de FCFA

(Investir au Cameroun) - La CRTV, organe audiovisuel public du Cameroun, a servi des mises en garde à plusieurs organes de presse le 28 décembre dernier avec en objet « Non reprise du signal CRTV ».

« Dans le cadre de la 6e édition du Championnat d’Afrique des nations de football masculin (Chan) qui se déroule au Cameroun du 16 janvier au 7 février 2021, j’ai l’honneur de vous rappeler que contrat N° 0000026 du 02 mai 2019, la CRTV a acquis les droits de diffusion de cette compétition auprès de la CAF [Confédération africaine de football], ce qui fait d’elle la détentrice exclusive desdits droits sur l’étendue du territoire national avec interdiction de diffuser par Internet Broadband et par technologue mobile », écrit Charles Ndongo.

« Toute retransmission partielle ou totale de cette compétition par votre structure audiovisuelle pourrait entraîner la résiliation dudit contrat, et partant, la suspension du signal. Toutes choses pouvant créer d’énormes dommages aussi bien à la CRTV qu’à la nation tout entière », poursuit-il. Le DG rappelle que la marque « CRTV » est dûment protégée par l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI). Par conséquent, toute diffusion par les autres chaînes des évènements sportifs avec le logo de la CRTV se fera en violation de la loi.

En dehors du volet relatif à la propriété intellectuelle, l’enjeu de la sortie de M. Ndongo est aussi financier. Car, l’entreprise audiovisuelle qu’il dirige déclare s’être acquittée, en 2019, des droits TV pour le Chan et la Coupe d’Afrique des nations (CAN) prévues au Cameroun en 2022, pour un montant de 1,96 million d’euros (environ 1,2 milliard de FCFA). En interdisant la reprise de son signal, la CRTV protège le retour sur son investissement qui devrait générer des royalties en termes de publicité.

S.A.

a-fin-2019-le-regulateur-des-telecoms-reclamait-a-camtel-et-nexttel-pres-de-78-milliards-de-fcfa-de-redevances
Au cours de l’année 2019, l’Agence de régulation des télécoms (ART) a recouvré des recettes d’un montant global de 49,9 milliards de FCFA, en baisse...
le-turc-karpowership-propose-au-cameroun-la-production-de-300-mw-d-electricite-dans-un-bateau-au-port-de-douala
Le 25 janvier 2021, une délégation de la société turque Karpowership a été reçue par le Premier ministre camerounais, Joseph Dion Ngute. De bonnes...
conforte-par-les-paiements-de-l-etat-l-electricien-eneo-leve-100-milliards-de-fcfa-aupres-de-huit-banques-locales
Concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun jusqu’en 2031, Eneo, entreprise contrôlée par le fonds d’investissement britannique Actis,...
le-cameroun-elargie-le-spectre-des-marches-pouvant-faire-l-objet-de-passation-electronique
Dans le cadre de la dématérialisation des marchés publics au Cameroun, le ministre en charge du secteur (Minmap), Ibrahim Talba Malla, a signé le 19...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n104 Décembre 2020

L’émergence d’une industrie automobile camerounaise


La bataille du « Made in Cameroon »


Business in Cameroon n94-95: Décembre-2020

The rise of Cameroon’s automotive industry


The «Made in Cameroon» war

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev