logoIC
Yaoundé - 19 septembre 2021 -
Gestion publique

Violations des droits des travailleurs : le syndicat du secteur des télécoms envoie un brûlot à Nexttel

Violations des droits des travailleurs : le syndicat du secteur des télécoms envoie un brûlot à Nexttel

(Investir au Cameroun) - C’est un brûlot que le Syndicat national autonome des travailleurs des nouvelles technologies de l’information et de la communication (Syntic) a déposé, le 12 mai, sur la table de la direction générale de la compagnie de téléphonie mobile Nexttel, filiale camerounaise du Vietnamien Viettel.

« La politique salariale à Viettel Cameroun est discriminatoire. Une nouvelle recrue se retrouve en train de percevoir un salaire plus élevé qu’un ancien employé de plus de six ans d’ancienneté et lequel doit former la nouvelle recrue sans compensation aucune. Le constat que nous faisons de la politique de recrutement, la fixation de recrutement, l’attribution des postes importants, les nominations et les promotions à Viettel Cameroun SA sont généralement à l’avantage de la situation familiale, l’appartenance ethnique, la confession religieuse. Les parents, les amis, les proches de la haute hiérarchie et de l’équipe dirigeante disposent des avantages de toute nature, en plus d’influencer, à ses risques et périls, la gestion des affaires courantes de la société », écrit Syntic dans son mémorandum a pour objet est réclamer l’application du Code du travail et la Convention collective du secteur des télécoms à Viettel Cameroun SA.

En outre, le Syndicat affirme que les cas des employés qui ont été déplacés par l’entreprise, sans percevoir leurs frais de voyage et de leur indemnité de logement, sont légion. « D’une manière générale, l’employé Viettel Cameroun SA. est très souvent appelé à autofinancer son déplacement et son installation, des dépenses qui, au final, ne lui seront pas restituées par l’entreprise » déclare le Syndicat.

Last but not the least, le Syntic allègue que, pour certains projets tels que la monnaie électronique (Possa), l’entreprise a engagé un investissement important qui aurait pu générer des revenus substantiels. Mais, force est de constater que plus de trois ans plus tard, le fruit de cet investissement n’est toujours pas visible. « Toutefois, aucune disposition disciplinaire n’a été prise à l’encontre du garant de ce forfait, qui a pourtant fait perdre des milliards de FCFA à l’entreprise. Ce dernier a bénéficié, à contrario, de promotions et avantages de toutes sortes », déclare le Syntic.

Des sources contactées au sein de Nexttel confirment que la direction générale de l’entreprise de télécoms a bel et bien reçu le mémorandum du Syntic. Et qu’une réponse de la direction générale de l’opérateur de télécoms est en cours de préparation face à toutes ces récriminations.

S.A.

Lire aussi:

15-04-2020- Suite aux tensions avec le top management, les employés de Nexttel rejoignent le Syndicat du secteur des télécoms

26-04-2020- Le ministère du Travail ordonne la suspension de la révision des conditions de rémunération en cours à Nexttel

25-04-2020-Après l’adoption d’une nouvelle méthode de calcul des salaires, le personnel de Nexttel dénonce une coupe déguisée

nachtigal-hydro-power-company-s-engage-a-appuyer-les-structures-de-formation-professionnelle-au-cameroun
Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary, vient de signer avec Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société de...
yaounde-se-dote-de-sa-premiere-station-de-traitement-des-boues-de-vidanges-en-vue-de-structurer-la-filiere
La première station de traitement des boues de vidange de Yaoundé vient d’être mise en service, apprend-on d’un communiqué du maire de la ville, Luc...
hydrocarbures-grace-a-38-nouveaux-wagons-citernes-camrail-declare-une-evacuation-record-de-80-000-m3-en-juillet
Camrail, le transporteur ferroviaire au Cameroun, revendique une évacuation record de 80 000 m3 de gasoil, de super et jet au cours du mois de...
cacao-en-une-semaine-le-prix-minimum-du-kg-de-la-feve-camerounaise-augmente-de-150-fcfa-sur-le-marche-local
Ce 17 septembre 2021, le kilogramme de fèves de cacao est vendu à un prix minimum de 1100 FCFA, selon les données publiées par le Système d’information...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n113 Septembre 2021

Le Cameroun, l’autre pays du cacao


L’émergence du private equity camerounais


Business in Cameroon n103: September-2021

Cameroon: The other cocoa land


The rise of private equity

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev