logoIC
Yaoundé - 19 janvier 2021 -

BannerICBC2021

Gestion publique

Une nouvelle réglementation pour l’activité des motos-taxis au Cameroun

Une nouvelle réglementation pour l’activité des motos-taxis au Cameroun

(Investir au Cameroun) - Le quotidien Cameroon Tribune a publié, le 12 août 2013, un décret signé par le Premier ministre camerounais, Philémon Yang, le 30 juillet dernier, fixant les conditions et les modalités d’exploitation des motocycles à titre onéreux.

Désormais, l’accès à la profession d’exploitant de mototaxi, le « Bendskin », est subordonné à l’obtention de neuf pièces. Entre autres, la licence spéciale de transport de catégorie S2, la carte de transport public routier par motocycle exploité, la carte de contribuable, la police d’assurance en cours de validité. Bien plus, toute mototaxi, au sens du nouveau texte, devra, avant sa mise en circulation, être immatriculée par les services territorialement compétents du ministère en charge des Transports et posséder un numéro d’identification attribué par la commune du ressort du lieu d’exploitation.

Pour l’exploitation, tout Bendskin devra également disposer de 11 équipements et accessoires. Il s’agit d’un réservoir de carburant peint en jaune, un casque de protection pour le conducteur, un casque pour le passager, un trousseau de dépannage, un pare choc avant et arrière, etc. Le nouveau texte oblige aussi les conducteurs de ces engins à deux roues à porter le gilet dont la couleur sera déterminée par la commune du ressort d’exploitation.

Dans l’ensemble, il s’agit de 15 articles qui viennent modifier et compléter les dispositions du décret du 31 décembre 2008 fixant les conditions d’exploitation des motocycles à titre onéreux.

L’objectif du gouvernement à travers ce nouveau texte est de réglementer cette activité de plus en plus porteuse au Cameroun, avec déjà plus de 100 000 motos dans les seules villes de Douala et Yaoundé, selon les statistiques non actualisées.

camrail-denonce-les-actes-d-incivisme-a-l-origine-d-accidents-sur-le-reseau-ferroviaire-au-cameroun
« Ces images (voir photo) qui illustrent le problème de l’incivisme sur la voie sont malheureusement régulièrement captées sur le réseau ferroviaire...
le-gabon-mise-sur-les-investisseurs-camerounais-pour-lever-885-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-monetaire-en-2021
Afin de réussir son programme d’émissions de titres publics sur le marché monétaire de la sous-région en 2021, l’État du Gabon, qui entend mobiliser une...
d-une-capacite-d-assemblage-de-250-machines-par-an-l-usine-de-tractafric-au-cameroun-sera-inauguree-le-23-janvier-2021
Achevée en mars 2020, l’unité d’assemblage des engins et de groupes électrogènes construite dans la zone industrialo-portuaire de Kribi par Tractafric...
des-debut-2022-la-1ere-turbine-de-l-usine-du-barrage-de-lom-pangar-injectera-7-5-mw-dans-le-reseau-electrique
D’une capacité de production de 30 MW, la centrale hydroélectrique en construction au pied du barrage-réservoir de Lom Pangar, mis en eau dans la...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n104 Décembre 2020

L’émergence d’une industrie automobile camerounaise


La bataille du « Made in Cameroon »


Business in Cameroon n94-95: Décembre-2020

The rise of Cameroon’s automotive industry


The «Made in Cameroon» war

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev