logoIC
Yaoundé - 13 juillet 2020 -
Gestion publique

Le Cameroun cherche des investisseurs pour un projet de riziculture sur plus de 10 000 hectares dans l’Extrême-Nord

Le Cameroun cherche des investisseurs pour un projet de riziculture sur plus de 10 000 hectares dans l’Extrême-Nord

(Investir au Cameroun) - Le gouvernement camerounais, à travers le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), vient de lancer un avis à manifestation d’intérêt en direction des investisseurs nationaux et étrangers, désireux d’exploiter les terres agricoles aménagées pour la production du riz dans le département du Logone et Chari, dans la région de l’Extrême-Nord. L’annonce y relative a été publiée le 5 décembre 2019.

Le projet sera réalisé sur une superficie de plus de 10 000 hectares, sur les 13 102 hectares aménagés à cet effet dans les arrondissements de Zina (6521 ha), Makary (411 ha), Logone Birni (970 ha). Dans la zone de Mara, Goulfey, Moulouang, Hilél et Goulfey Gana, le projet portera sur 2200 ha.

Grâce à ce projet, le gouvernement camerounais entend augmenter la production rizicole dans la partie septentrionale du pays, laquelle dépasse rarement les 100 000 tonnes produites par la Société d’expansion et de modernisation de la riziculture de Yagoua (Semry).

Cet appel à manifestation d’intérêt est lancé au moment où le Cameroun est en croisade contre les importations massives des produits alimentaires, qui plombent considérablement la balance commerciale du pays.

Parmi ces produits se trouve principalement le riz. Selon les statistiques du ministère du Commerce, entre 2015 et 2017, les importations de cette céréale ont coûté au Cameroun la bagatelle de 508,5 milliards de FCFA.

En guise de comparaison, cette enveloppe correspond à 1/3 du budget d’investissement public (BIP) 2020 de l’État du Cameroun.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

25-02-2019 - Cameroun : près de 1000 milliards FCFA dépensés dans les importations de riz, de poissons et crustacés entre 2015 et 2017

face-aux-pressions-l-electricien-camerounais-eneo-suspend-a-la-methode-d-estimation-des-consommations-des-clients
Dans une lettre adressée à ses clients le 12 juillet 2020, la société Eneo, concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, annonce que...
les-six-etats-de-la-cemac-ont-leve-262-3-milliards-de-fcfa-sur-le-marche-monetaire-au-mois-de-mars-2020
Dans son bulletin du marché monétaire, la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), institut d’émission des six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, la...
ethiopian-airlines-devient-la-3e-compagnie-autorisee-a-reprendre-ses-vols-au-depart-et-a-destination-du-cameroun
« Ethiopian Airlines est (…) heureuse d’annoncer la reprise ses vols vers des destinations ouvertes à travers le monde, au départ de Douala et Yaoundé,...
le-cameroun-le-congo-le-gabon-et-le-tchad-decrochent-des-financements-de-155-milliards-de-fcfa-a-la-bdeac
155,05 milliards de FCFA. C’est le montant global des financements que la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’octroyer...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n98 Juin 2020

Covid 19 Et maintenant, l’étendue des dégâts


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Maintenir l’emploi coûte que coûte »


Business in Cameroon n88: June 2020

Covid 19 Its impacts so far


Emmanuel de Tailly (SABC) : «Preserving jobs at all costs»

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev