logoIC
Yaoundé - 02 juillet 2022 -
Gestion publique

Cryptomonnaie : l’affaire Liyeplimal rebondit en Centrafrique

Cryptomonnaie : l’affaire Liyeplimal rebondit en Centrafrique

(Investir au Cameroun) - L’affaire Global Investment Trading connait des rebondissements en République centrafricaine (RCA). Global Investment Trading, société spécialisée dans les placements en cryptomonnaie, plus connue sous le nom Liyeplimal, et son promoteur, Émile Parfait Simb (photo), sont poursuivies devant les juridictions camerounaises par des souscripteurs notamment pour « escroquerie ».

En effet, le ministre centrafricain de la Justice, Arnaud Djoubaye Abazene, agissant pour le compte du gouvernement de la RCA, a déposé, le 7 juin, une citation directe devant le tribunal correctionnel de Bangui, pour « infraction d’outrage au chef d’État ». La plainte vise un journaliste et activiste camerounais, Rémy Ngono et sa consœur et compatriote Sabine Ntsama.

Accusations

Selon la citation directe, les deux accusés « se sont dévoyés en s’écartant volontairement de la déontologie de leur noble profession pour invectiver par des allégations infondées, des paisibles autorités plaignantes en faisant des analyses subjectives et erronées dénuées de tout fondement », au cours d’une émission privée en ligne.

Le ministre centrafricain de la Justice accuse Rémy Ngono d’avoir affirmé que M. Touadéra utilise sa position pour protéger des entités criminelles internationales, à l’instar de Liyeplimal. Dans une vidéo, publiée sur sa page Facebook, le journaliste présente le président centrafricain comme le parrain d’une mafia savamment orchestrée par M. Simb.

Arnaud Djoubaye Abazene reproche à Sabine Hortense Ntsama d’avoir déclaré que le président centrafricain sera poursuivi parce que considéré comme « complice d’arnaque, d’escroquerie, de fraude, à l’échelle internationale, faits qualifiés d’infractions criminelles aux USA ». « Le président centrafricain soutient monsieur Simb, c’est officiel… le président centrafricain est complice de recel de produits d’arnaque, de produits de blanchissement », aurait-elle ajouté, selon le ministre centrafricain de la Justice.

Nouvelle nationalité

Pour ces faits, le ministre de la Justice demande la condamnation des deux accusés et demande des dommages et intérêts de 50 millions de FCFA. Mais déjà, dame Ntsama, a publié depuis le Canada, un communiqué pour indiquer qu’elle ne voit pas en quoi ses propos sont diffamatoires.

Pour comprendre cette affaire, il faut noter qu’à peu près à la même période où le promoteur de Liyeplimal a été arrêté puis relâché sous garants au Cameroun, la Centrafrique lui a accordé un passeport diplomatique où il est écrit qu’il aurait acquis la nationale centrafricaine. Par ailleurs, Émile Parfait Simb est désormais présenté par les officiels Centrafricains comme conseiller spécial du président de l’Assemblée nationale de la RCA. À ce titre, ce dernier a été mis en mission, ce mois de juin, pour présenter la RCA à un forum économique qui se tient à Saint Petersburg, en Russie.

La loi du 22 avril 2022 régissant la cryptomonnaie en République centrafricaine a fait de ce pays, le deuxième à légaliser le Bitcoin après le Salvador. Le promoteur de Liyeplimal, spécialisé dans les placements en cryptomonnaie, pourrait donc être utile dans la conduite de ce projet.

Sylvain Andzongo

Lire aussi :

02-06-2022-Cryptomonnaie : pourquoi le promoteur de Liyeplimal a été libéré après deux jours de garde à vue

26-05-2022-Cryptomonnaie : le promoteur de Liyeplimal arrêté suite à une plainte d’une centaine de souscripteurs

16-05-2022-Cemac : la Cobac met les opérations en cryptomonnaies sous surveillance après la légalisation du bitcoin par la RCA

oapi-le-mandat-du-dg-l-ivoirien-denis-bohoussou-renouvele-apres-des-mois-de-crise
Le Conseil d’administration vient d’accorder un second et dernier mandat à l’Ivoirien Denis Bohoussou Loukou à la tête de l’Organisation africaine de la...
projet-de-bus-rapides-de-douala-la-banque-mondiale-approuve-un-pret-de-260-8-milliards-de-fcfa-78-du-cout-global
Le 2 juin 2022, apprend-on de source officielle, le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé en faveur du Cameroun, un prêt d’un...
croos-change-de-nom-et-devient-avi-center
Assurer la sécurité des ressources financières des étudiants, pour leur garantir plus de sérénité pendant leurs études en France. Situé en plein cœur du...
le-contrat-de-l-equipementier-francais-le-coq-sportif-resilie-par-la-federation-camerounaise-de-football
Alors que son contrat devrait s’achever en 2023, l’équipementier français « Le Coq Sportif » vient de voir son contrat résilier par la...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev