logoIC
Yaoundé - 24 septembre 2022 -
Gestion publique

Agro-industrie, bois, textile et cuir : le Cameroun veut s’inspirer du « savoir-faire séculaire » du Brésil

Agro-industrie, bois, textile et cuir : le Cameroun veut s’inspirer du « savoir-faire séculaire » du Brésil

(Investir au Cameroun) - Selon le ministère des PME, une délégation d’industriels camerounais se rendra à Rio de Janeiro en novembre 2022 afin de poursuivre le dialogue amorcé, le 12 septembre dernier à Yaoundé, avec la Fédération des industries de Rio de Janeiro (Firjan).

En effet, le vice-président de la Firjann, Marcelo Kaiuca, et sa délégation ont été reçus en audience par le ministre Achille Bassilekin III. Les discutions ont portés sur la possibilité de nouer des partenariats en vue de la modernisation des unités de production locales avec pour objectif de soutenir la compétitivité des PME et leur contribution à la transformation structurelle de l’économie camerounaise. L’agro-industrie, le bois, le coton-textile et le cuir sont les secteurs concernés par les discussions.

 « Compte tenu du savoir-faire séculaire du Brésil en matière d’agro-industrie et en rapport avec l’interdiction de l’importation des grumes dès janvier 2023, ces filières constitueront un vivier pour impulser une dynamique en matière de transformation », explique le ministère.

Selon sa Stratégie nationale de développement à l’horizon 2030 (SND), le Cameroun compte sur l’industrie locale pour booster l’économie. À cet effet, les filières bois, textile, cuir et l’agro-industrie constituent des leviers sur lesquels les autorités comptent s’appuyer pour développer les PME qui constituent 90% du tissu industriel du pays. De partenariats leur permettant d’atteindre la première ou la deuxième transformation des matières premières sont donc nécessaires.

S.A.

Lire aussi :

06-09-2022-Agroalimentaire, pêche, aviculture : chercheurs et industriels brésiliens en quête d’opportunités au Cameroun

affaires-glencore-et-sinosteel-au-cameroun-cas-pratiques-du-besoin-de-plus-de-transparence-sur-les-contrats-extractifs
Durant le mois de mai 2022, le Cameroun a connu une polémique à propos d’une convention d’exploitation de fer signée entre son gouvernement...
reconstruction-de-raffinerie-de-la-sonara-le-trader-suisse-vitol-se-positionne
Le trader suisse Vitol SA est intéressée par la reconstruction de la raffinerie de la Société nationale de raffinage (Sonara) du Cameroun, ravagée par un...
titres-publics-de-la-beac-avec-plus-de-81-de-l-encours-les-prets-de-plus-d-un-an-dominent-le-marche
Selon la Cellule de règlement et de conservation des titres (CRCT) de la Beac, la structure des titres sur le marché des titres publics à fin août 2022...
bvmac-la-premiere-cotation-de-l-emprunt-obligataire-2022-2029-de-l-etat-du-cameroun-annoncee-pour-le-28-septembre
Le 6e emprunt obligataire de l’État du Cameroun (2022-2029), qui avait permis au pays de lever 235 milliards de FCFA sur la Bourse des valeurs...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev