logoIC
Yaoundé - 23 octobre 2021 -
Gestion publique

Des investisseurs camerounais et japonais projettent d’installer une usine d’assemblage de motocycles au Cameroun

Des investisseurs camerounais et japonais projettent d’installer une usine d’assemblage de motocycles au Cameroun

(Investir au Cameroun) - Le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, a reçu, le 11 octobre, une délégation d’investisseurs camerounais et japonais, venue lui présenter un projet d’installation d’une usine d’assemblage de motocycles au Cameroun.

« Ils se proposent de nouer des partenariats gagnant-gagnant dans l’optique d’implanter dans quelques années au Cameroun, une usine de semi-assemblage similaire à celles implantées au Nigeria et au Kenya. Cette initiative rentre dans le cadre de la politique gouvernementale de promotion de l’import-export définie par la Stratégie nationale de développement (SND30) pour l’industrialisation du Cameroun », apprend-on.

En réaction, le ministre du Commerce a indiqué que, bien qu’il existe une politique spécifique de lutte contre la prolifération des motocycles au Cameroun, le secteur n’est pas fermé. Il faut juste avoir un agrément. Ce qui ne constitue pas « un obstacle à l’installation » de ce projet d’usine d’assemblage dont on ignore encore le lieu d’installation, le coût, le volume de production et même le nombre d’emplois susceptibles d’être créés.

Toujours selon le membre du gouvernement, pour accompagner les investisseurs en terre camerounaise, en plus de la loi de 2013 instaurant des facilités et des incitations pour les jeunes entreprises, le Cameroun a ratifié toutes les conventions internationales en matière d’arbitrage. Ce qui permet d’affirmer que le pays est « un bon risque en matière d’investissements ».

Ce projet d’usine d’assemblage de motocycles est soumis au gouvernement à un moment où le coût d’acquisition des motocycles importés de l’Union européenne (UE) connaît une baisse. En effet, selon le calendrier de l’Accord de partenariat économique (APE) entre le Cameroun et l’UE, le niveau de suppression des droits de douane sur les produits du troisième groupe (carburants, ciments, véhicules de tourisme et de transport de personnes, des motocycles, etc.) est passé à 20%, le 4 août 2021. Elle va se poursuivre au rythme de 10% par an.

S.A.

l-administration-provisoire-recrute-un-auditeur-pour-faire-la-lumiere-faillite-de-la-smid-a-douala
Après la prorogation de son mandat de six mois, à compter du 12 août 2021 par le tribunal de Première instance de Douala-Bonanjo, l’administrateur de la...
westend-farms-inaugure-son-projet-integre-de-production-et-de-commercialisation-de-la-viande-de-porc-au-cameroun
Le ministre camerounais de l’Elevage, Dr Taïga, a procédé le 20 octobre 2021 dans la localité de Ndokoa, dans la région du Centre du pays, a...
au-cameroun-mtn-s-associe-a-la-huawei-ict-competition-pour-promouvoir-les-jeunes-talents-dans-les-tic
Après l’étape de Yaoundé, la capitale, la filiale au Cameroun de l’équipementier chinois Huawei a procédé, le 20 octobre 2021 dans les locaux de l’Ecole...
exportations-grace-a-un-coup-de-pouce-de-fairtrade-la-php-vendra-sa-banane-un-peu-plus-chere-des-janvier-2022
A compter du mois de janvier 2022, les acheteurs de la banane produite au Cameroun par la société des Plantations du Haut Penja (PHP), filiale locale de...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n114 Octobre 2021

Dossier La place du Cameroun dans le commerce international


Henri-Claude Oyima : «BGFIBank Cameroun est vraiment l’une de nos success-stories.»


Business in Cameroon n104: October-2021

Dossier Where does Cameroon stand in international trade?


Henri-Claude Oyima : “BGFIBank Cameroon is truly one of our success stories.”

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev