logoIC
Yaoundé - 29 janvier 2020 -
Gestion publique

Le gouvernement soumet au parlement un projet de modification du Code pénal, pour sanctionner le tribalisme au Cameroun

Le gouvernement soumet au parlement un projet de modification du Code pénal, pour sanctionner le tribalisme au Cameroun

(Investir au Cameroun) - Au cours de la session budgétaire de novembre 2019, le parlement camerounais examinera un projet de modification de Code pénal. La modification vise à y introduire des dispositions visant à sanctionner « l’outrage aux races et aux religions », ainsi que « l’outrage à la tribu ».

Selon le projet de texte soumis aux parlementaires pour examen et adoption, « l’outrage aux races et aux religions » sera désormais puni de peines d’emprisonnement allant de 6 jours à 6 mois, assorties d’une amende de 5000 à 500 000. Cette amende est portée à 20 millions de FCFA, si l’infraction est commise par « voie de presse, de radio, de télévision, de réseaux sociaux ou de tout autre moyen susceptible d’atteindre le public ». Ces peines sont doublées si l’infraction est commise pour susciter la haine et le mépris entre citoyens, apprend-on.

En ce qui concerne « l’outrage à la tribu », l’infraction est punie d’un emprisonnement allant d’un à 2 ans, avec une amende de 300 000 à 3 millions de FCFA. En cas d’admission des circonstances atténuantes, la peine d’emprisonnement peut être inférieure à 3 trois mois et la peine d’amende à 200 000 FCFA. Ces peines sont doublées lorsque cette infraction est commise par un agent de l’État, un responsable de parti politique, de média, d’une ONG ou d’une institution religieuse.

Ce projet de texte apparaît comme une réponse aux discours haineux et tribaux qui ont fait irruption dans le langage des Camerounais, principalement sur les réseaux sociaux, depuis l’élection présidentielle d’octobre 2018.

BRM  

les-propositions-de-l-industrie-cosmetique-pour-developper-le-made-in-cameroon
En milieu de mois de janvier 2020, une rencontre entre le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana et les producteurs locaux de produits...
le-cameroun-occupe-le-40e-rang-du-classement-des-pays-les-plus-democratiques-d-afrique-economist-intelligence-unit
Dans son rapport 2019 sur la démocratie dans le monde, qui vient d’être publié, l’Economist Intelligence Unit (EIU) classe le Cameroun à la 40e...
a-fin-2019-l-encours-de-la-dette-publique-camerounaise-a-atteint-8-384-milliards-fcfa-soit-37-4-du-pib
Au 31 décembre 2019, l’encours de la dette publique et à garantie publique (ensemble des dettes contractées par l’État, entreprises et autres...
apres-plus-d-un-an-d-attente-l-operationnalisation-du-dispositif-d-appui-a-la-competitivite-du-cameroun-annoncee-pour-2020
Dans « Bulletin du Patronat » n° 77 de décembre 2019, produit par le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), Hans-Peter Schadek (photo), chef...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n92-93: Decembre 2019-Janvier 2020

Franc CFA : le débat est ouvert en zone CEMAC


Le Cameroun devient la place financière de la CEMAC


Business in Cameroon n82-83: December 2019-January 2020

CFA: The debate is open in the CEMAC


Cameroon becomes CEMAC’s financial center

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev