logoIC
Yaoundé - 28 février 2024 -
Gestion publique

Pêche et pisciculture : en hausse de 20 %, l’aquaculture a dopé le dynamisme (+4,4 %) du secteur au Cameroun en 2021

Pêche et pisciculture : en hausse de 20 %, l’aquaculture a dopé le dynamisme (+4,4 %) du secteur au Cameroun en 2021

(Investir au Cameroun) - Les activités dans le secteur de la pêche et de la pisciculture ont connu une hausse de 4,4 % au Cameroun en 2021, par rapport à l’année précédente. Selon l’Institut national de la statistique (INS), qui vient de rendre public son rapport sur les comptes nationaux 2021, « cette performance résulte de l’évolution exceptionnelle des activités de l’aquaculture (20 %), dont les acteurs ont bénéficié d’un accompagnement en nouvelles techniques de production au cours des dernières années ».

En effet, afin de réduire les importations du poisson congelé, qui est avec le riz parmi les produits alimentaires qui creusent le plus le déficit de la balance commerciale du Cameroun, le gouvernement a mis en place divers appuis aux aquaculteurs. Ce soutien est notamment déployé à travers des projets et programmes, à l’instar du Projet de promotion de l’entreprenariat aquacole (PPEA), qui a contribué à doubler la production camerounaise entre 2016 et 2019, passant de 5 000 à 10 000 tonnes par an (elle a atteint 15 000 tonnes en 2020, NDLR).

Depuis le début de l’année courante, le gouvernement se prépare à lancer le Programme d’appui au développement de l’entreprenariat aquacole (PDEA). Le lancement des travaux de formulation de ce programme a eu lieu le 22 mars 2022 à Yaoundé, la capitale du pays. Doté d’un financement de 21,3 milliards de FCFA pourvu par le Fonds international de développement agricole (FIDA), ce programme va couvrir cinq régions sur les 10 que compte le Cameroun, apprend-on.

Selon le ministère de l’Élevage, grâce à divers appuis et autres mesures d’accompagnement des pisciculteurs, ce programme devrait contribuer à booster la production aquacole nationale, de manière à pouvoir progressivement atteindre les 100 000 tonnes visées par le gouvernement.

BRM

Lire aussi :

20-06-2022 - Investissements : après la finance, le milliardaire Albert Kouinche veut doper l’aquaculture au Cameroun avec Fish&Co

transport-urbain-et-interurbain-la-nouvelle-hausse-des-tarifs-devrait-entretenir-l-inflation-au-cameroun-en-2024
Dans le prolongement des mesures d’accompagnement décidées par le gouvernement (après l’augmentation des salaires et des allocations familiales), pour...
or-le-britannique-oriole-resources-annonce-la-reprise-des-travaux-d-exploration-sur-son-projet-mbe-au-cameroun
La junior-minière britannique Oriole Resources a annoncé le 26 février 2024 avoir relancé les travaux d’exploration d’or sur son projet Mbé, situé...
l-entreprise-allemande-grohe-accompagne-l-institut-technique-don-bosco-d-ebolowa-dans-le-cadre-de-son-programme-give
Ce vendredi 23 février, l'Institut Technique Don Bosco d'Ebolowa a accueilli une multitude d'invités de marque sur son campus. Parmi eux, l'évêque du...
aboudi-ottou-redaction-en-chef-d-investir-au-cameroun-prime-pour-son-courage-et-la-qualite-de-ses-enquetes-en-2023
Le journaliste Aboudi Ottou (photo), coordonnateur du Bureau Cameroun de l’Agence Ecofin et rédacteur en chef d’Investir au Cameroun, vient de remporter...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev