logoIC
Yaoundé - 24 septembre 2022 -
Gestion publique

Investissements : les dépenses repartent à la hausse au Cameroun en 2021 (+12,1%) après la mauvaise passe de 2020 (-6,4%)

Investissements : les dépenses repartent à la hausse au Cameroun en 2021 (+12,1%) après la mauvaise passe de 2020 (-6,4%)

(Investir au Cameroun) - Les investissements aussi bien publics que privés ont repris du poil de la bête au Cameroun au cours de l’année 2021. Selon le rapport 2021 sur les comptes nationaux publié par l’Institut national de la statistique (INS), les dépenses d’investissements ont augmenté de 12,1%, après avoir reculé de 6,4% au cours de l’année 2020.

« Ce dynamisme est le fait de leur composante publique (4,0% après -25,3% en 2020), mais aussi de leur composante privée (9,6% après 4,2% en 2020) », souligne l’INS dans son rapport. Concrètement, après l’atonie observée en 2020, l’on observe notamment une accélération de l’investissement public au cours de l’année sous-revue.

Explication : « les dépenses d’investissement publiques se redressent après avoir subi un effet d’éviction à la suite des arbitrages budgétaires opérés pour faire face à la crise sanitaire en 2020, ainsi que des ruptures dans les chaînes d’approvisionnent », croit savoir l’NS.

En effet, afin de faire face au coronavirus, dont les premiers cas ont été déclarés dans le pays en mars 2020, le gouvernement avait dû réorienter certaines dépenses d’investissements pour pouvoir financer le plan de riposte contre la pandémie.

Avec l’accalmie observée autour de la crise sanitaire mondiale depuis 2021, l’État du Cameroun a repris ses investissements, notamment dans le secteur des infrastructures, qui a également été l’un des moteurs de l’accroissement de l’investissement privé dans le pays en 2021. « L’investissement privé est tiré par les BTP, les acquisitions de matériels de transport et les machines et appareils électriques », rapporte l’INS.

BRM

affaires-glencore-et-sinosteel-au-cameroun-cas-pratiques-du-besoin-de-plus-de-transparence-sur-les-contrats-extractifs
Durant le mois de mai 2022, le Cameroun a connu une polémique à propos d’une convention d’exploitation de fer signée entre son gouvernement...
reconstruction-de-raffinerie-de-la-sonara-le-trader-suisse-vitol-se-positionne
Le trader suisse Vitol SA est intéressée par la reconstruction de la raffinerie de la Société nationale de raffinage (Sonara) du Cameroun, ravagée par un...
titres-publics-de-la-beac-avec-plus-de-81-de-l-encours-les-prets-de-plus-d-un-an-dominent-le-marche
Selon la Cellule de règlement et de conservation des titres (CRCT) de la Beac, la structure des titres sur le marché des titres publics à fin août 2022...
bvmac-la-premiere-cotation-de-l-emprunt-obligataire-2022-2029-de-l-etat-du-cameroun-annoncee-pour-le-28-septembre
Le 6e emprunt obligataire de l’État du Cameroun (2022-2029), qui avait permis au pays de lever 235 milliards de FCFA sur la Bourse des valeurs...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev