logoIC
Yaoundé - 02 juillet 2022 -
Gestion publique

Exportations : face aux incompréhensions en RCA, le Cameroun clarifie sa décision de renforcer les contrôles

Exportations : face aux incompréhensions en RCA, le Cameroun clarifie sa décision de renforcer les contrôles

(Investir au Cameroun) - Dans une note verbale datée du 13 mai 2022, l’ambassadeur du Cameroun en République centrafricaine (RCA) dément les informations de médias centrafricains annonçant la décision du gouvernement camerounais d’interdire les exportations vers ce pays de la Cemac, à l’instigation de certaines puissances étrangères.

Cette clarification, apprend-on, fait suite à une mauvaise interprétation de la lettre du 22 avril 2022, dans laquelle le ministre camerounais du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, demande au gouverneur de la région de l’Est, frontalière à la RCA, de renforcer les mesures de contrôle à l’exportation des produits de grande consommation, face au constat des « pénuries aggravées que l’on observe sur le marché national ».

Selon l’ambassadeur du Cameroun à Bangui, cette mesure « ne concerne que certains produits de grande consommation (ciment, huiles raffinées, farine de blé et le riz) et ne s’applique qu’aux denrées produites localement, et certains autres produits subventionnés à l’import (…) et destinés à la consommation domestique ».

À en croire le diplomate, « cette mesure vise également certains opérateurs économiques véreux qui, après avoir multiplié des stratagèmes pour créer l’inflation, et priver les consommateurs locaux de l’accès à ces biens, ont entrepris de les exporter à l’étranger (…) y compris en RCA ».

En clair, la mesure transitoire prise par les autorités camerounaises pour s’assurer de l’approvisionnement du marché local en ciment, huiles raffinées, farine de blé et riz, ne s’applique pas aux échanges commerciaux classiques entre les deux pays, encore moins aux 55 milliards de FCFA de marchandises centrafricaines, qui transitent chaque année par le Cameroun, à travers le corridor Douala-Bangui.

BRM  

Lire aussi :

25-04-2022-Ciment, huiles, farine de blé, riz… : le Cameroun tente d’endiguer les pénuries en suspendant les exportations

oapi-le-mandat-du-dg-l-ivoirien-denis-bohoussou-renouvele-apres-des-mois-de-crise
Le Conseil d’administration vient d’accorder un second et dernier mandat à l’Ivoirien Denis Bohoussou Loukou à la tête de l’Organisation africaine de la...
projet-de-bus-rapides-de-douala-la-banque-mondiale-approuve-un-pret-de-260-8-milliards-de-fcfa-78-du-cout-global
Le 2 juin 2022, apprend-on de source officielle, le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé en faveur du Cameroun, un prêt d’un...
croos-change-de-nom-et-devient-avi-center
Assurer la sécurité des ressources financières des étudiants, pour leur garantir plus de sérénité pendant leurs études en France. Situé en plein cœur du...
le-contrat-de-l-equipementier-francais-le-coq-sportif-resilie-par-la-federation-camerounaise-de-football
Alors que son contrat devrait s’achever en 2023, l’équipementier français « Le Coq Sportif » vient de voir son contrat résilier par la...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev