logoIC
Yaoundé - 26 mai 2020 -
Gestion publique

La Cima désavoue les assureurs camerounais réfractaires à la prise en charge des sinistres liés au coronavirus

La Cima désavoue les assureurs camerounais réfractaires à la prise en charge des sinistres liés au coronavirus

(Investir au Cameroun) - Quelques semaines après que l’Association des compagnies d’assurances du Cameroun (Asac) a décidé que la prise en charge des cas de coronavirus « relève de la prérogative exclusive de l’État » et non des assureurs, la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (Cima) vient d’écrire aux directeurs généraux des sociétés d’assurance et de réassurance pour les inviter plutôt à « faire preuve de flexibilité ».

Dans cette lettre datée du 18 mai 2020, le secrétariat de la Cima, Issofa Nchare, rappelle que « les sinistres consécutifs à la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19) ne devront faire l’objet d’aucune exclusion non prévue dans les contrats ». La Cima recommande un « traitement équitable et une protection des assurés » afin de « préserver les intérêts des assurés et bénéficiaires de contrats ».

Pour ce faire, la Cima demande de « mettre en place un dispositif opérationnel permettant le paiement diligent des sinistres, notamment à travers une dématérialisation des déclarations et des paiements ». Il est par ailleurs indiqué aux assureurs de « tenir un registre spécial des sinistres liés au coronavirus » et d’« assurer une communication claire et juste aux assurés et au public ». La Cima recommande en outre aux sociétés d’assurances de « maintenir une solvabilité et un niveau de trésorerie conformes à la réglementation » et « de différer la distribution de dividendes aux actionnaires ».

Pour l’instant, on ignore quelle suite l’Asac réservera-t-elle aux recommandations du gendarme du secteur en Afrique francophone. Dans une correspondance adressée le 22 avril 2020 à son homologue de l’Association des professionnels des établissements de crédit du Cameroun (Apeccam), Théophile Gérard Moulong avait indiqué que « la garantie décès, contenue aussi bien dans les contrats à collective des crédits que dans les contrats titulaires des comptes, n’est pas acquise pour les sinistres dus au Covid-19 ».

Sylvain Andzongo

Lire aussi:

07-05-2020- Les assureurs camerounais refusent d’indemniser les décès liés au Covid-19

investissements-au-cameroun-4000-milliards-de-fcfa-de-projets-dans-le-pipe-depuis-2014-pour-74-000-emplois-projetes
Rendu au mois de mai 2020 courant, l’Agence de promotion des investissements (API), qui implémente la loi de 2013 portant incitations à l’investissement...
le-syndicat-des-employes-de-viettel-cameroun-programme-une-greve-illimitee-des-le-7-juin-2020
Le Syndicat national autonome des travailleurs des nouvelles technologies de l’information et de la communication (Syntic) a déposé un préavis de grève...
sasel-veut-investir-5-milliards-de-fcfa-pour-doubler-la-capacite-de-production-du-sel-dans-son-usine-de-douala
La Société africaine de sel (Sasel) ambitionne d’étendre son usine située dans la zone industrielle de Bonabéri à Douala, la capitale économique du...
israel-multiplie-ses-contacts-au-cameroun-en-vue-d-investir-dans-le-secteur-de-l-eau-potable
Isi Yanouka, le tout nouvel ambassadeur d’Israël au Cameroun, a rencontré le ministre de l’Économie, Alamine Ousmane Mey, le 18 mai 2020 dans la capitale...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n97 Mai 2020

Routes, barrages, fibre optique, marchés… Les grands chantiers camerounais de l’intégration


« L’Afrique centrale est confrontée à d’énormes défis » (BAD)


Business in Cameroon n87: May 2020

Roads, dams, fiber optics, markets... Cameroon’s big projects toward integration


«Central Africa is facing enormous challenges» - AfDB

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev