logoIC
Yaoundé - 04 mars 2021 -
Gestion publique

Afriland, Bicec et Société Générale pour conduire l’emprunt obligataire de 100 milliards FCFA de la BDEAC

Afriland, Bicec et Société Générale pour conduire l’emprunt obligataire de 100 milliards FCFA de la BDEAC

(Investir au Cameroun) - Le consortium-chef de file constitué d’Afriland Bourse & Investissement (filiale d’Afriland First Bank), Upline Securities Central Africa (Bicec) et Capital Securities-Central Africa (Société Générale) est celui qui a été choisi pour conduire l’emprunt obligataire de 100 milliards de FCFA (BDEAC 5,45% NET 2020-2027) de la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) du 21 au 29 décembre 2020, par appel public à l’épargne.

Le minimum de souscription est fixé à 15 obligations, soit 150 000 FCFA. Le taux d’intérêt est 5,45% net d’impôts et taxes par an. Dans le cas où la somme totale des souscriptions recueillies par le syndicat de placement ne permettrait pas d’atteindre le montant cible de l’emprunt (100 milliards de FCFA) au terme de la période de souscription, l’émetteur BDEAC se réserve le droit de proroger la période de souscription après accord de la Commission de Surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf). Dans le cas où la somme totale des souscriptions recueillies serait supérieure à 100 milliards de FCFA, la BDEAC se réserve le droit de procéder à une surallocation après accord de la Cosumaf ou de réduire les quantités souscrites.

Les investisseurs intéressés par cet emprunt sont informés que les sociétés de bourse ci-après, membres du syndicat de placement, sont habilitées à recevoir leurs souscriptions : Afriland Bourse et Investissement, Upline Securities Central Africa (USCA), CBT Bourse, Société Générale Cameroun, Société Générale Guinée équatoriale, SG Capital (Société Générale Capital Securities Central Africa), CBC Bourse, EDC Investment Corporation, Commercial Bank-Cameroon, Commercial Bank-Tchad, Bicec, etc.

Les titres objet du présent emprunt, feront l’objet d’une admission à la cote de la Bourse des Valeurs de l’Afrique Centrale (BVMAC). Cette inscription permettra d’assurer la liquidité des titres obligataires de la BDEAC. Le consortium-chef de file soumettra à cet effet dans le mois qui suivra la clôture de l’opération, une demande d’admission à la cote des titres BDEAC 2020, ainsi qu’une demande de leur prise en charge par les mécanismes du dépositaire central unique, conformément aux dispositions réglementaires en vigueur.

En vue d’assurer la couverture d’une partie de ses engagements pris dans le cadre de son plan stratégique 2017-2022, la banque se propose ainsi d’organiser un programme d’emprunt par émission des titres sur le marché financier régional de l’Afrique centrale pour un montant global de 300 milliards de FCFA sur trois ans, soit 100 milliards de FCFA par année à compter de 2020.

Ainsi, les fonds mobilisés serviront à financer les projets des secteurs privé et public avec des ressources adaptées en termes de maturité, de différé et de taux. En outre, les fonds levés permettront aussi de financer la mise en œuvre des projets intégrateurs prioritaires du Programme économique régional de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad), en monnaie locale.

S.A.

reouverture-officielle-annoncee-du-corridor-douala-bangui-ferme-depuis-3-mois-pour-insecurite-en-rca
Des sources autorisées au sein de l’administration douanière camerounaise annoncent la réouverture officielle du corridor Douala-Bangui fermé depuis près...
sur-prescription-de-l-omc-le-cameroun-prepare-un-programme-national-d-elaboration-des-normes-pour-2022
Charles Booto à Ggon, le Directeur général de l’Agence des normes et de la qualité (Anor), a lancé, pour la période de février-avril 2021, un appel à...
la-banque-europeenne-d-investissement-pourrait-entrer-dans-le-capital-de-la-bdeac
Nikolaos Miliniatis, chef de la Représentation de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour l'Afrique centrale, a été reçu le 2 mars à Brazzaville...
les-propositions-de-l-expert-camerounais-alain-symphorien-ndzana-biloa-pour-une-meilleure-fiscalite-internationale
La Covid-19 est venue exposer davantage le besoin pour les pays, notamment ceux qui disposent de ressources financières modestes, de pouvoir mobiliser...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n106 Janvier 2021

Le Cameroun passe à la phase industrielle


Mathurin Kamdem, un patriote déterminé


Business in Cameroon n96: January-2021

Cameroon moves to the industrial phase


Mathurin Kamdem, a determined patriot

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev