logoIC
Yaoundé - 04 mars 2021 -
Gestion publique

Pour cause d’insécurité, les camionneurs camerounais suspendent l’approvisionnement de la Centrafrique

Pour cause d’insécurité, les camionneurs camerounais suspendent l’approvisionnement de la Centrafrique

(Investir au Cameroun) - Les activités des rebelles centrafricains autour de Bangui, ces derniers jours, portent un nouveau coup dur aux échanges commerciaux entre le Cameroun et la République centrafricaine. En effet, craignant pour leur sécurité, du fait de la prise de contrôle de certaines villes centrafricaines par des rebelles regroupés au sein de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), les camionneurs camerounais viennent de suspendre l’approvisionnement de la capitale centrafricaine.

En effet, selon le Groupement des transporteurs terrestres du Cameroun (GTTC), à l’issue d’une réunion de sécurité présidée le 19 décembre 2020 par le gouverneur de la région de l’Est, résolution a été prise qu’aucun camion camerounais ne traverse plus la frontière entre les deux pays à Garoua-Boulaï, pour desservir la ville de Bangui. Ceci, apprend-on, jusqu’à ce que la situation sécuritaire se stabilise en République centrafricaine.

Cette décision des camionneurs camerounais, soucieux de leur sécurité, sert cependant les intérêts des rebelles centrafricains, qui ambitionnent d’imposer un blocus de la capitale, question de perturber, voire de renverser le régime du président Faustin Archange Touadéra, à la veille des élections législatives et présidentielles prévues le 27 décembre 2020.

Principalement approvisionnée par le port de Douala, dans la capitale économique camerounaise, la République centrafricaine fait transiter sur le corridor Douala-Bangui environ 55 milliards de FCFA de marchandises chaque année, selon la douane camerounaise. Ce commerce est régulièrement perturbé depuis 2013, date du renversement du président Bozizé par les rebelles de la Séléka, qui, grâce à une coalition avec d’autres groupes armés, menacent à nouveau le régime au pouvoir à Bangui.

Brice R. Mbodiam

 

Lire aussi:

27-04-2020 - Coronavirus : en mars 2020, les flux commerciaux ont chuté de 80% sur les corridors Douala-Ndjamena et Douala-Bangui

05-04-2019 - Près de 5000 camionneurs camerounais versent 150 millions FCFA par voyage aux rebelles centrafricains malgré une escorte onusienne

11-03-2019 - Les transporteurs camerounais menacent de ne plus se rendre en RCA à cause des bandes armées à la frontière

reouverture-officielle-annoncee-du-corridor-douala-bangui-ferme-depuis-3-mois-pour-insecurite-en-rca
Des sources autorisées au sein de l’administration douanière camerounaise annoncent la réouverture officielle du corridor Douala-Bangui fermé depuis près...
sur-prescription-de-l-omc-le-cameroun-prepare-un-programme-national-d-elaboration-des-normes-pour-2022
Charles Booto à Ggon, le Directeur général de l’Agence des normes et de la qualité (Anor), a lancé, pour la période de février-avril 2021, un appel à...
la-banque-europeenne-d-investissement-pourrait-entrer-dans-le-capital-de-la-bdeac
Nikolaos Miliniatis, chef de la Représentation de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour l'Afrique centrale, a été reçu le 2 mars à Brazzaville...
les-propositions-de-l-expert-camerounais-alain-symphorien-ndzana-biloa-pour-une-meilleure-fiscalite-internationale
La Covid-19 est venue exposer davantage le besoin pour les pays, notamment ceux qui disposent de ressources financières modestes, de pouvoir mobiliser...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n106 Janvier 2021

Le Cameroun passe à la phase industrielle


Mathurin Kamdem, un patriote déterminé


Business in Cameroon n96: January-2021

Cameroon moves to the industrial phase


Mathurin Kamdem, a determined patriot

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev