logoIC
Yaoundé - 25 juillet 2021 -
Gestion publique

Tchad-Cameroun : normalisation en vue des échanges commerciaux après l’ouverture officielle de la frontière

Tchad-Cameroun : normalisation en vue des échanges commerciaux après l’ouverture officielle de la frontière

(Investir au Cameroun) - Le 20 juin 2020, Jean Lazare Ndongo Ndongo, le préfet du département du Logone et Chari, dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, a officiellement rouvert la circulation sur le pont Nguéli, qui sépare la ville tchadienne de Ndjamena de Kousséri, au Cameroun. Cette autorité locale a ainsi mis un terme à la fermeture de cette frontière entre le Tchad et le Cameroun, en vigueur depuis mars 2020, suite à la confirmation au Cameroun des premiers cas de coronavirus.

La partie camerounaise répond ainsi en écho aux autorités tchadiennes. En effet, le 17 juin 2021, tout en promettant de se rapprocher des autorités camerounaises pour finaliser le processus, le ministre tchadien de la Sécurité publique et de l’Immigration, le général Souleyman Abakar Adam, et le directeur général de la police nationale, Ousman Bassy Lougma, avaient déjà procédé à la réouverture de la frontière Tchad-Cameroun, côté tchadien.

Par leurs actes des 17 et 20 juin 2021, le Cameroun et le Tchad normalisent ainsi leurs échanges commerciaux, qui ont pris un sérieux coup depuis plus d’un an, en raison de la fermeture de leur frontière terrestre. Pour preuve, selon les estimations de la douane camerounaise, du fait de la pandémie du coronavirus, qui a notamment induit la fermeture de la frontière entre le Cameroun et le Tchad, les flux commerciaux transitant sur les corridors Douala-Bangui et Douala-Ndjamena ont chuté de 80% au cours du seul mois de mars 2020, par rapport à la même période en 2019.

Même si ces estimations intègrent les flux sur le corridor Douala-Bangui, qui permet de desservir la République centrafricaine à partir du port de Douala, force est de constater que le manque-à-gagner enregistré est principalement le fait des flux commerciaux entre Douala et la capitale tchadienne. En effet, officiellement, ce dernier corridor accueille chaque année pour environ 340 milliards de FCFA de marchandises tchadiennes, contre seulement 55 milliards de FCFA pour les flux à destination de la RCA.   

Brice R. Mbodiam

  

Lire aussi:

25-11-2020 - Depuis 8 mois, la fermeture de la frontière entre le Cameroun et le Tchad plombe les échanges commerciaux

electricite-les-industries-demandent-a-eneo-340-mw-d-energie-supplementaire
  Des demandes de fourniture d’électricité déposées chez Eneo, distributeur exclusif de l’énergie électrique au Cameroun, il ressort que les...
le-port-de-douala-casse-les-prix-pour-le-pesage-des-marchandises-en-direction-de-la-rca-et-du-tchad
L’autorité portuaire de la place de Douala-Bonabéri (PAD), principale porte d’entrée des marchandises au Cameroun, vient de baisser les prix de pesage des...
route-soa-awae-esse-le-maitre-d-ouvrage-remonte-les-bretelles-a-bofas-remplacant-du-nigerian-atidolf-defaillant
Au cours d’une mission d’inspection exécutée le 22 juillet, le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi, a remonté les bretelles à...
cacao-leger-flechissement-des-prix-dans-les-bassins-de-production-du-cameroun
Depuis le 22 juillet 2021, les prix moyens du kilogramme de fèves de cacao connaissent une légère baisse dans les bassins de production du pays. Selon le...

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n111 Juillet Août 2021

La Grande Bretagne avance ses pions au Cameroun


Alamine Ousmane Mey : « 8% de croissance annuelle sur 10 ans est un objectif tout à fait réaliste »


Business in Cameroon n101: July August-2021

The UK makes strategic moves in Cameroon


Alamine Ousmane Mey: “8% yearly growth over 10 years is a realistic target

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev