logoIC
Yaoundé - 16 octobre 2019 -
Gestion publique

L’utilisation des produits laitiers européens dans la gastronomie camerounaise au cœur des « Afrogourmands » à Douala

L’utilisation des produits laitiers européens dans la gastronomie camerounaise au cœur des « Afrogourmands » à Douala

(Investir au Cameroun) - L’utilisation des produits laitiers européens dans les mets camerounais, en particulier, et africains, en général, peut permettre d’équilibrer les plats et ainsi éviter de manger gras, salé ou sucré, dans un contexte marqué par la recrudescence des maladies liées à la mauvaise alimentation. C’est le principal message que Christian Abegan, un chef cuisinier camerounais, a tenu à passer le 23 juillet 2019 à Douala, la capitale économique camerounaise, au cours de l’évènement baptisé « Afrogourmands ».

Initiative de la Commission européenne et du Centre national interprofessionnel de l’économie laitière (Cniel) de France, apprend-on officiellement, les « Afrogourmands » visent la promotion des produits laitiers européens, de manière à les mettre au service de la gastronomie africaine. « Nous voulons voir comment développer des recettes avec les produits locaux camerounais », a précisé Laurent Damiens du Cniel, au cours de l’étape de Douala. Cette étape a été précédée par celles de Dakar et d’Abidjan, et sera suivie par celle du Nigéria.

Au cours de la rencontre de Douala, les participants ont pu apprécier les saveurs de produits locaux tels que la prune (safou), le manioc, l’avocat ou encore le haricot rouge, tous préparés avec des produits laitiers tels que le lait, la crème ou le fromage. Des mixtures concoctées par le chef Abegan, qui se présente lui-même comme un ambassadeur de la « cuisine-fusion ».

Les « Afrogourmands » s’achèvent ce 24 juillet 2019 dans la capitale économique camerounaise, par une session de formation de 30 chefs des hôtels et restaurants du Cameroun. « Il est question, au cours de cette formation, de montrer aux chefs comment mieux travailler avec le beurre, le fromage, la crème et le lait », explique Laurent Damiens.

Pour ce faire, en plus du chef Christian Abegan, les organisateurs de cet évènement ont amené au Cameroun Pierre Gay, « le meilleur ouvrier de France Fromager » depuis l’année 2011.

BRM

les-transporteurs-terrestres-du-cameroun-levent-leur-mot-d-ordre-de-greve
« Les transporteurs routiers du Cameroun prennent acte des résolutions (…) et se félicitent du dialogue social qui a prévalu ; par conséquent,...
l-ape-entre-le-cameroun-et-l-ue-profite-davantage-aux-grandes-entreprises-et-aux-filiales-des-multinationales-gicam
« Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’APE [Accord de partenariat économique], pour l’instant, profite davantage aux grandes entreprises et aux...
la-banque-mondiale-alloue-117-milliards-de-fcfa-au-cameroun-pour-soutenir-ses-politiques-de-developpement
Alamine Ousmane Mey, le ministre en charge de l’Économie et l’Association internationale de développement (IDA), filiale de la Banque mondiale, ont signé...
malgre-la-grande-saison-des-pluies-le-prix-du-cacao-camerounais-resiste-depuis-le-20-septembre-2019-a-1080-fcfa-le-kg
Les pluies sont de plus en plus vigoureuses dans les bassins de production de fèves de cacao au Cameroun. Mais, en dépit de cette grande saison des...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n90: Octobre 2019

Agrobusiness : le Brésil prêt à montrer le chemin


Le Nord et l’Extrême Nord à l’heure du bilan


Business in Cameroon n80: October 2019

Agribusiness: Brazil ready to show Cameroon the way to higher spheres


Reviewing the state of things in the North and Far North

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev