logoIC
Yaoundé - 09 août 2020 -
Gestion publique

Triennat 2021-2023 : le Cameroun face au casse-tête du financement de son budget

Triennat 2021-2023 : le Cameroun face au casse-tête du financement de son budget

(Investir au Cameroun) - Selon l’ébauche de la loi de finances 2021 que peaufine actuellement le gouvernement, le Cameroun est préoccupé par le financement de son déficit budgétaire au cours du triennat 2021-2023.

« Au regard des recettes propres et des dépenses de l’État telles que projetées en 2021, il se dégage un déficit budgétaire global en valeur absolue de 700,5 milliards contre 986,6 milliards en 2020 ; soit une réduction de 286,1 milliards », renseigne le Documentation d’orientation budgétaire (DOB). Au cours de la période 2022-2023, ce déficit devrait poursuivre sa tendance baissière conformément à l’objectif de consolidation de la politique budgétaire pour se situer en moyenne à 604,4 milliards de FCFA.

En plus de faire face au financement de son déficit budgétaire, le Cameroun doit également prendre en charge d’autres charges de financement et de trésorerie notamment le service de la dette extérieure et intérieure y compris le paiement de ses arriérés et les sorties nettes de trésorerie des correspondants. En 2021, ces besoins sont évalués à 865,1 milliards soit une augmentation de 35,7 milliards (+4,3%) par rapport à 2020, contre 1 021,7 milliards en moyenne entre 2022 et 2023.

En prenant en compte l’ensemble de ces besoins de financement de l’État, c’est-à-dire le besoin lié au financement du déficit budgétaire et celui concernant les autres charges de trésorerie et de financement, le DOB renseigne qu’il se dégage en 2022 et 2023 des gaps de financement respectifs de 289,2 milliards et 250,6 milliards pour lesquels l’État devrait encore rechercher de nouvelles ressources pour garantir inéluctablement l’équilibre financier de ses opérations sur cette période.

Face à tous ces besoins de ressources, le gouvernement camerounais indique qu’il attend beaucoup du nouveau Programme économique et financier en cours de négociation avec le FMI, car ses besoins financiers résiduels pourraient être plus ou moins compensés par les appuis budgétaires. « À défaut, le gouvernement devrait résolument s’engager à éliminer profondément ses dépenses fiscales notamment celles qui seraient inefficaces afin de dégager l’espace budgétaire nécessaire à la poursuite du soutien de la mise en œuvre de sa politique économique », indique le DOB.

S.A.

la-baisse-de-regime-de-la-php-fait-chuter-les-exportations-de-bananes-du-cameroun-de-6-000-tonnes-en-juillet-2020
Pour le 2e mois consécutif, depuis septembre 2018, la CDC figure sur la liste des exportateurs de la banane camerounaise au mois de juillet 2020. En...
en-2019-l-assureur-camerounais-chanas-affiche-un-resultat-net-de-683-4-millions-de-fcfa-16-2
Chanas Assurances, société camerounaise d’assurances contrôlée majoritairement par la Société nationale des hydrocarbures (SNH), informe qu’elle a...
africa-food-manufacture-va-investir-13-milliards-de-fcfa-dans-la-toute-premiere-semoulerie-de-ble-dur-au-cameroun
Africa Food Manufacture (AFM), unité de production de pâtes alimentaires de la marque Broli, a signé le 30 juillet 2020 avec l’Agence de promotion des...
hydrocarbures-la-snh-evalue-la-valeur-de-ses-donnees-d-exploration-et-de-production-a-plus-de-10-000-milliards-de-fcfa
La Société nationale d’hydrocarbure (SNH) estime à 18,736 milliards USD (10 346,12 milliards de FCFA) la valeur des données issues des activités...

STOPBLABLACAM TV

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n100 Juillet-Août 2020

Le Top 100 des acteurs économiques du Cameroun


Colonel Roger Kuitche : « la stratégie militaire appliquée aux entreprises et aux administrations est un outil à exploiter »


Business in Cameroon n90: july - August 2020

Top 100 economic actors in Cameroon


Colonel Roger Kuitche: “Military strategy is an important tool that will beneft businesses and public administrations”

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev