logoIC
Yaoundé - 09 août 2022 -
Gestion publique

Les problèmes de liquidité de la SONARA pourraient fragiliser le secteur bancaire camerounais

Les problèmes de liquidité de la SONARA pourraient fragiliser le secteur bancaire camerounais

(Investir au Cameroun) - «La situation du secteur bancaire s'est quelque peu améliorée, mais cela varie d'une banque à l'autre. Les indicateurs prudentiels s'améliorent, quoique lentement, pour une grande banque en difficulté, et la mise en œuvre d’un plan de restructuration annoncé depuis longtemps pour une banque régionale de taille moyenne se rapproche». Après avoir, quelques mois auparavant, invité les pouvoirs publics camerounais à redoubler de vigilance autour des banques, telle est l’appréciation globale que fait le Fonds monétaire international (FMI) sur le secteur bancaire camerounais, au terme de sa dernière mission d’évaluation.

Mais, bien que cette institution se satisfasse de la «solidité» d’une bonne partie du système bancaire, en dehors des «trois petites banques qui affichent encore des fonds propres négatifs», le FMI soutient que le système bancaire camerounais demeure «vulnérable». Ceci, apprend-on, à cause de la «concentration dans un petit nombre de secteurs et entreprises. En outre, les arriérés persistants de l'État envers la SONARA se traduisent par un risque de crédit considérable pour le secteur bancaire».

En rappel, pour le programme de modernisation de ses équipements pour un montant de plus de 200 milliards de francs Cfa, la SONARA, l’un des plus gros emprunteurs du pays, selon le FMI, a dû recourir à des prêts bancaires locaux pour obtenir une partie des financements nécessaires.

Cependant, les remboursements de ces crédits sont de plus en plus rendus difficiles, à cause des difficultés de trésorerie que rencontre l’unique raffinerie du Cameroun. Une situation qui tire sa source dans les manque-à-gagner enregistrés par cette entreprise publique, et qui découlent de la politique de subventions à la consommation des produits pétroliers décidée par l’Etat.

En effet, depuis des années, le Trésor public ne reverse pas toujours à la SONARA la différence entre les prix réels des produits raffinés arrimés au cours mondiaux, et les prix pratiqués à la pompe qui ne tiennent pas compte de l’évolution des cours à l’international.

Pour l’année 2013, par exemple, ces subventions qui sont autant de manque-à-gagner pour la SONARA, indique une source autorisée, devraient dépasser 300 milliards de francs Cfa. Ce manque de liquidité fait en sorte qu’au premier trimestre 2013, apprend-on de sources officielles, la SONARA cumule des impayés de droits de douane d’un montant de plus de 22 milliards de francs Cfa.

BRM

pndp-du-fait-des-intemperies-le-cameroun-sollicite-une-nouvelle-extension-du-projet-agropastoral-finance-par-l-ue
Prévu pour s’achever au cours de ce mois d’août après une extension des délais obtenus fin 2021, le projet agropastoral du Programme national de...
monnaie-la-depreciation-du-fcfa-face-au-dollar-augmente-la-dette-du-cameroun-de-420-milliards-de-fcfa-en-un-an
Les différentes variations à la hausse du taux de change du FCFA par rapport au dollar américain ont provoqué une augmentation de 420 milliards de...
semaine-de-l-innovation-un-eclairage-pour-l-ere-de-la-5-5g-pour-huawei
La prochaine évolution de la technologie 5G, que Huawei a baptisée 5.5G, nous est dévoilée à travers une feuille de route de l'industrie en matière...
orange-fab-cameroun-demarre-sa-premiere-saison
Orange Cameroun a lancé le 15 juillet dernier la première saison de son programme d’accélération de start-up Orange Fab, avec l’ambition de faire émerger...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev