logoIC
Yaoundé - 09 août 2022 -
Gestion publique

Recrutements des étrangers : Issa Tchiroma rappelle à l’ordre les chefs d’entreprise et de projet

Recrutements des étrangers : Issa Tchiroma rappelle à l’ordre les chefs d’entreprise et de projet

(Investir au Cameroun) - Dans une lettre circulaire signée le 27 juin 2022 et adressée aux responsables d’entreprise publique et privée, ainsi qu’aux chefs de projet, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary (photo), invite ces derniers au respect des procédures d’obtention des visas des contrats de travail des personnels de nationalité étrangère.

« Il m’a été donné de constater que les chefs d’entreprises déposent des demandes de visas des contrats de travail des personnels de nationalité étrangère, sans y annexer un plan de camerounisation des emplois pour lesquels les visas sont sollicités, ou un mécanisme de transfert de compétences ou de technologies en faveur des nationaux, lorsque la demande porte sur un seul travailleur de nationalité étrangère, ou qu’elle concerne un poste stratégique ou de gestion », écrit le ministre Tchiroma.

En d’autres termes, ce membre du gouvernement camerounais invite les chefs d’entreprises recrutant des personnels étrangers, et qui sollicitent le visa de ses services, conformément à la règlementation, de s’assurer que toutes les dispositions sont prises, afin que des nationaux soient encadrés, de manière à reprendre plus tard le poste du travailleur étranger.

En effet, rappelle Issa Tchiroma, « outre les postes stratégiques et de gestion, le ministre chargé des questions d’emplois ne devrait accorder le visa de travail à un travailleur de nationalité étrangère que s’il est prouvé qu’il n’existe pas de Camerounais compétent au poste sollicité, ou lorsque l’employeur qui envisage d’embaucher un travailleur de nationalité étrangère prouve qu’il a également embauché un Camerounais, qui assiste le travailleur de nationalité étrangère, pour les besoins de transfert de compétences et de technologies ».   

BRM

pndp-du-fait-des-intemperies-le-cameroun-sollicite-une-nouvelle-extension-du-projet-agropastoral-finance-par-l-ue
Prévu pour s’achever au cours de ce mois d’août après une extension des délais obtenus fin 2021, le projet agropastoral du Programme national de...
monnaie-la-depreciation-du-fcfa-face-au-dollar-augmente-la-dette-du-cameroun-de-420-milliards-de-fcfa-en-un-an
Les différentes variations à la hausse du taux de change du FCFA par rapport au dollar américain ont provoqué une augmentation de 420 milliards de...
semaine-de-l-innovation-un-eclairage-pour-l-ere-de-la-5-5g-pour-huawei
La prochaine évolution de la technologie 5G, que Huawei a baptisée 5.5G, nous est dévoilée à travers une feuille de route de l'industrie en matière...
orange-fab-cameroun-demarre-sa-premiere-saison
Orange Cameroun a lancé le 15 juillet dernier la première saison de son programme d’accélération de start-up Orange Fab, avec l’ambition de faire émerger...

Les banques du Cameroun dominent à 78% le marché des titres publics au Gabon à fin 2021 avec Ecobank Cameroun qui détient la plus grande part de marché (17,50 %)

InfographieIAC banques camerounaises

A la Une du magazine


Investir au Cameroun n121:Mai 2022

Les marges de progression du secteur télécom camerounais


Pourquoi les entreprises camerounaises cachent autant leurs comptes ?


Business in Cameroon n110: April 2022

Covid-19, war in Europe: Some Cameroonian firms will suffer


Albert Zeufack: “Today, the most important market is in Asia

  1. Plus lus 7 jours
  2. partagés 1 mois
  3. lus 1 mois
next
prev